Olivier Perreau s'empare du Saut Hermès
samedi 23 mars 2019

Olivier Perreau et Venizia d’Aiguilly
Olivier Perreau, heureux de sa victoire cet après-midi. La toute première à ce niveau ! © Scoopdyga

Le Saut Hermès, épreuve en emblématique du concours éponyme, réunissait comme le veut la coutume depuis dix ans 10 cavaliers et 10 cavalières.

Au menu du jour, une épreuve en deux manches, avec un premier parcours de 445 mètres, composé de 13 obstacles et 16 efforts, à parcourir à 350m/mn, suivi d’un second émaillé cette fois de 9 efforts, dont un double. 

Sur le tour initial, 7 couples bouclent le tour sans pénalités : Edwina Tops Alexander/Veronese Teamjoy, une jument SF fille de Toulon, le Belge Jérôme Guéry et son KWPN Celwin, l’Allemand Christian Ahlmann en selle sur Epleaser Van’t Heike, Olivier Perreau associé à la SF Venizia d’Aiguilly, l’Irlandais Mark McAuley et Miebello, le Colombien Carlos Lopez Lizarazo et son fantastique Admara 2, ainsi que la Française Alexandra Paillot et Tonio la Goutelle. 

Sur la seconde manche, les cavaliers passaient dans l’ordre inverse du classement. Le suspense était donc à son comble en fin d’épreuve. L’Irlandais Denis Lynch réitère son score de 1 point de pénalité au temps, et termine à une très belle 3ème place avec Gun Powder. « Je suis ravi », commentait le cavalier, « c’est un nouveau cheval, c‘était sa première épreuve à ce niveau, il a très peu d’expérience, mais il a tout le potentiel, je suis enchanté de sa performance. Il appartient à Onyx Consulting, une société irlandaise ». Le cavalier, qui décidait tout récemment que son crack All Star 5 se consacrerait à la reproduction, se disait satisfait que son écurie retrouve des partenaires de qualité pour construire la nouvelle génération.

En deuxième position, à nouveau l’Irlande, représentée cette fois par Mark McAuley, qui fait partie des deux seuls cavaliers à signer un double sans faute sur cette épreuve, signe un chrono de 46’’09, et s’adjuge la 2ème position. « Mon cheval a été magnifique, il m’a tout donné. Comme il y avait très peu de sans fautes sur la seconde manche, j’ai juste décidé de sécuriser mon tour. Comme il n’en restait que deux à passer après moi, je ne pouvais être que 3ème au pire. Je le monte depuis trois ans, il appartient à ma famille. »

La victoire est tricolore, grâce à Olivier Perreau, en selle sur Venizia d’Aiguilly, 10 ans, qui signe un magnifique sans faute et arrête le chrono à 42’’72, soit une marge très confortable sur le cavalier irlandais. Le sourire du cavalier en disait long sur son état d’esprit. « Je suis super enchanté, je remercie tout le monde, notamment Sylvie Robert qui m’a invité à participer à ce concours. J’ai un peu de mal à y croire, mais on va fêter ça. Venizia est une jument qui est née à la maison, à l’élevage d’Aiguilly à Roanne, dans la Loire. J’ai déjà monté sa mère et sa grand-mère. J‘ai encore quelques autres juments, nous avons une quinzaine de poulinières à la maison et une centaine de chevaux sur le site au total. Venezia est courageuse, respectueuse, elle a tous les moyens et toutes les qualités. »

Les résultats complets