PJT Lyon : Lou Morali en ouverture
vendredi 02 novembre 2018

Lou Morali et Berlioz d'Henann
Lou Morali et Berlioz d'Henann © Scoopdyga / Pierre Costabadie

Lou Morali s'est emparée de la victoire dans l'épreuve du Pony Jumping Trophy à Equita Longines. Une première belle victoire à l'international pour ce jeune couple qui évolue ensemble depuis plus d'un an. Ils ont au passage devancé de véritables cracks présents habitués des échéances européennes.

Les poneys et leurs jeunes cavaliers avaient eux-aussi le doit d'envahir la piste internationale à l'occasion du Pont Jumping Trophy, l'équivalent de la Coupe du Monde pour les poneys. Pour ce premier jour, les vingt-cinq cavaliers engagés avaient rendez-vous dans une épreuve de vitesse. 

Six sans-faute ont été décomptés et plusieurs couples ont été pénalisés par le chronomètre dont la Néerlandaise Sky Morssinkhof sur l'exceptionnel Carrick, qui a déjà couru par cinq fois les championnats d'Europe et qui était autrefois la propriété de Christian Ahlmann. Parmi les couples sans-faute citons la jeune Louise Sadran, qui a pu profiter de toute la dextérité de son bon United des Islots, ou la plus expérimentée Louna Garo associée au sublime Alto de Fougnard. La soeur utérine d'Alto, Valma de Fougnard, était d'ailleurs engagée dans cette même épreuve où elle termine dixième pénalisée par deux points de temps. L'étalon Connemara Goliath van de Groenweg, vice-champion d'Europe en 2014, a lui aussi fait le déplacement jusqu'à la capitale des Gaules. Il termine quatrième sous la selle de la Belge Marthe van Gorp. Les Rhône-alpines Agathe Cros et Valoa de Chastelaures, habituées des remises des prix sur le circuit national, se hissent sur la troisième marche du podium. La Britannique Shaunie Greig a descendu le chronomètre de cinq secondes aux rênes de Casino Royale mais pas assez cependant pour battre la Française Lou Morali. Associé au cadet de l'épreuve Berlioz d'Hennan, la jeune cavalière s'est imposée sourire aux lèvres. Il s'agit seulement de sa troisième participation à un CSI et pourtant, c'est une habituée des échéances internationales puisqu'elle courait cet été les championnats d'Europe Poneys... Mais en dressage ! 

"Il a répondu à tout ce que je lui ai demandé. Nous avons hésité à prendre des courbes plus serrées mais il fallait mieux préparer le Grand Prix de demain. Il a vraiment beaucoup de coeur, il est aussi très respectueux donc ce n'est pas compliqué pour lui de galoper vers les barres. Je pensais qu'il allait être un peu impressionné par l'environnement mais pas du tout. Pourtant il n'a jamais sauté ces hauteurs-là en manège. L'année dernière il tournait en As 1. J'ai hésité à le mettre dans la Coupe du Monde parce que j'ai d'autres poneys mais nous avons choisi de prendre le risque. Il est très bon, il était prêt à le faire", confiait Lou

Les résultats complets