Simon Delestre : « Avec ou sans Ryan, ce n’est pas la même vie ! »

mercredi 11 octobre 2017 - Lorraine

  • imprimer

Simon Delestre attaquera le circuit Coupe du monde ce week-end à Oslo avec la ferme intention de gagner son ticket pour la finale programmée à Paris en avril prochain. Les Jeux équestres mondiaux de Tryon sont aussi dans sa ligne de mire pour 2018. Parfois critiqué pour ne pas avoir joué le jeu de l’équipe de France cette année, le Lorrain revient sur ce choix, parfaitement assumé, et sur la forme et le programme de ses chevaux.

Simon Delestre Hermès Ryan largeL

Scoopdyga

Simon Delestre et Hermès Ryan

L'Eperon : Trois nouveaux chevaux viennent d’intégrer vos écuries. Pouvez-vous nous dire quelques mots sur chacun d’eux ?

Simon Delestre : Gain Line (hongre hanovrien de onze ans par Stolzenberg et Raffiness par Raphael) et Catch Me T (jument hanovrienne de neuf ans par Contagio et Walessa par Werther) me sont confiés par Alexander Onyshchenko avec qui je suis resté en contact depuis que je lui ai vendu Valentino Velvet. Je monte Gain Line depuis Megève. Je le découvre petit à petit, il saute très bien et devrait faire de grosses épreuves à l’avenir. Catch Me, qui est arrivée dans mes écuries il y a quinze jours, est plus expérimentée car elle a déjà gagné le Grand Prix 4* de Wiesbaden. Oslo sera notre premier concours ensemble, mais j’ai déjà eu un très bon sentiment à la maison. L’idée est de les faire évoluer et Alexander verra ensuite s’ils peuvent lui correspondre ou s’il préfère les vendre. Quant à Filou Carlo-Zimequest (hongre westfalien de huit ans par Coronas 2 et Fanny par For Pleasure), nous l’avons acheté en début d’année et il a aussi un gros potentiel.

Vous avez une place nominative pour le circuit Coupe du monde au moins jusqu’à fin décembre. Le fait que la finale se dispute à l’AccorHotels Arena en avril prochain vous motive-t-il davantage ?

J’ai forcément encore plus envie d'y participer et j’ai la chance d’avoir un piquet de chevaux assez étoffé pour pouvoir courir quasi toutes les étapes. Ce week-end, je participe à Oslo avec Chadino et Chesall-Zimequest. Je ne sais pas encore lequel fera le Grand Prix. J’irai ensuite à El Jadida avec Gain Line et Filou, puis à Vérone avec Ryan, Chesall et Catch Me. Ryan fera également Lyon. A Doha, j’emmènerai Chadino et Catch Me, puis à Stuttgart Chadino ou Chesall. J’ajusterai le programme au fil des semaines en fonction de la forme des chevaux. Je ne sais pas encore pour qui j’opterai si je parviens à me qualifier pour la finale, mais sans doute pas pour Ryan, avec qui je vais prioriser une sélection pour les Jeux équestres mondiaux à Tryon.

Justement, on vous a très peu vu sous la veste bleue cette année. Un choix de programme que vous ne regrettez pas ?

Non parce que ma priorité n°1 était de ramener Ryan à son plus haut niveau de la façon la plus souple possible et en évitant de sauter sur les terrains en herbe pour le remettre en route. J’ai avant tout choisi les concours les plus adéquats pour lui. Et j’emmenais toujours deux chevaux afin de le mettre dans le Grand Prix si je le sentais bien ou de le préserver si j’avais le moindre doute. Ce choix a été bénéfique car il est revenu à 100 % de ses capacités, s’est endurci et il est aujourd’hui de nouveau prêt à encaisser de gros efforts répétés.

Nous allons donc vous revoir en Coupes des nations l’an prochain ?

Oui, même si je prioriserai les Coupes des nations sur sable avec Ryan car c’est ce qui lui convient le mieux. Il est de nouveau en pleine forme, mais je ne veux prendre aucun risque car l’avoir ou ne pas l’avoir dans mon piquet, ce n’est quand même pas la même vie ! Si je pouvais le monter tous les week-ends dans tous les concours, je le ferai, mais il y a des concessions à faire. Et je l’ai bien vécu car c’était mon choix. Il faut bien se rendre compte qu’il a été arrêté près de huit mois et qu’il a fallu du temps pour qu’il retrouve toute sa musculature, toute sa force, et que je retrouve aussi mon sentiment en selle. Nous avons eu du souci et du stress depuis Rio, mais maintenant c’est derrière nous et j’ai évidemment hâte de refaire de grosses échéances en veste bleue avec lui. Mon but est de gérer au mieux sa carrière. Il a douze ans et si je le préserve bien, il pourra sauter jusqu’à seize ou dix-sept ans.

Quand allez-vous ressortir Qlassic Bois Margot ?

Je ne sais malheureusement pas, parce qu’il a de l’eczéma dans les plis des pâturons aux antérieurs. Ce n’est pas grave, mais c’est très handicapant car le seul traitement qui marche c’est la cortisone, mais elle est interdite en épreuves. Nous essayons des multitudes de pommades et de soins, mais jusque-là, dès qu’on stoppe la cortisone, l’eczéma revient au bout de quinze-vingt jours et ça lui fait mal quand la peau se met en extension à la réception des obstacles. J’espère le remonter cet hiver en indoor car son absence crée également un sacré vide en concours !

Après une fantastique fin d’année 2015 et saison 2016, Chesall-Zimequest avait un peu baissé de pied, mais il revient au top.

Il a de nouveau bien tourné ces derniers mois. Il avait été obligé de remplacer un peu Ryan et Qlassic pendant six mois… Physiquement il était bien, mais il a eu un coup de mou moralement. J’ai refait des épreuves moins grosses et il a repris du plaisir. C’est un cheval tellement respectueux qu’il reste hyper sensible et le moindre grain de sable peut enrayer la mécanique... Suite au gros risque pris sur l’entrée du double au barrage à Equita’Lyon l’an passé, il s’est inquiété et ça a mis presque un an à totalement s’effacer, mais c’est un cheval qui a une santé de fer et il est de nouveau en pleine forme et confiance !

Comment appréhendez-vous les prochains mois ?

Plutôt bien. Et quand Ryan, qui est un peu la locomotive de l’écurie, est en forme, ça donne de l’air à tout le monde. Sans doute aussi à moi qui suis plus tranquille psychologiquement… Je sais qu’il est là, et quand il est là, je peux toujours compter sur lui !

Propos recueillis par Elodie Mas

Horse Telex
La base de données du cheval
  • imprimer


On passe à table

Marine Haÿ vous emmène déjeuner chez un professionnel du monde équestre.
Dans l’intimité de sa cuisine, il se livre avec authenticité.

La semaine dernière
On Passe A Table 85 - Anne-Sophie et Arnaud Serre

HS elevage

Guide de l'élevage

Recherchez un étalon parmi les 700 étalons du Hors-Série et obtenez des informations sur : la génétique, le prix de saillie, le type de monte, le propriétaire…

annuaire cheval

Annuaire du cheval

Recherchez une personne ou une société



ÉQUItagada
EQT 39 les coins

Le Widget des actualités Leperon.fr

Les actus de Leperon.fr sur votre site

L’information de Leperon.fr, écrite par la rédaction des équipes de L’Eperon, mise à jour en temps réel, consultable gratuitement sur votre site internet.
>> Installer le widget Leperon.fr