Succès pour le 1er inter de Villers-Vicomte mais l’affaire du cheval disparu fait pschitt …
vendredi 13 avril 2012

Thomas Lambert Nelson de Beausse
Thomas Lambert, classé en CSI** avec Nelson de Beausse © Elisabeth Gillon

Dans son édition du 12 avril, notre confrère Le Parisien annonce qu’une jument britannique aurait été volée pendant la nuit du 7 au 8 avril, durant le CSI organisé par les écuries de Villers-Vicomte ; en fait Wietske, 9 ans, a simplement disparu du site, suite à un imbroglio créé par ses propriétaires.

Les écuries installées spécialement derrière le centre équestre étaient entourées d’une grille et inaccessibles la nuit, gardées  par un maître chien. Les cavaliers qui ont voulu aller voir leur monture après la réception du samedi soir peuvent témoigner qu’il n’était pas possible de pénêtrer vers les boxes sans se faire interpeler par le garde …
« C’est la première fois que cette famille anglaise vient ici, expose Hervé Lambert, responsable de l’école d’équitation, mais leur comportement est bizarre. Ils m’ont annoncé par téléphone que cette jument arriverait en retard et sans passeport alors qu’elle était déjà là … et son passeport déposé au secrétariat. Le dimanche matin, Mme Louise Morley a déclaré sa jument volée tout en continuant de participer tranquillement aux épreuves, sans s’inquiéter ... » Il a alerté la FEI qui enquête sur ce cas. Les premières recherches indiquent que son histoire est confuse, avec des dates de cession variables … On attend les conclusions de la FEI dans les prochains jours.
Selon la présidente du jury, Sylvie Meunier Navet : « pour un premier international, CSI* & **, il était très bien organisé, je pense qu’il y aura beaucoup de monde l’an prochain car les meilleurs cavaliers l’ont plébiscité. Ils se disent prêts à revenir. Ils trouvent la piste excellente, l’organisation rigoureuse. Quant à Mme Morley, elle n’est même pas venue m’alerter de la disparition de sa jument, elle n’a même pas demandé une annonce au micro, elle était très calme. On n’a jamais vu un cavalier perdre une monture sans s’affoler, chercher partout jusqu’à ce qu’on la retrouve. Cette histoire n’est pas nette. Soit son véritable propriétaire a profité du concours pour la récupérer, soit Mme Morley l’a fait passer discrêtement ailleurs … Mais cette affaire a déjà fait trop de bruit. Reste l’essentiel : tout était nickel dans ce concours … Et en plus Villers-Vicomte est un lieu très convivial ! »
206 chevaux ont participé aux épreuves.
Le grand prix csi* est revenu à Alexandra Francart sur Québec un Prince, devant Olivier Jouanneteau montant Ma p’tite Lulu ; la 3è est Rebecca Ravilious sur Camilla, tous trois double sans faute.
Quant au grand prix du CSI**, il est remporté par Typhaine Joret avec Lucky girl de Freval, devant Max Thirouin sur Vodka et Clément Boulanger avec Top gun du grand Moustier.