Disparition de Cécile Vanara
vendredi 22 août 2008

Actuellement onzième au classement national Master Pro de TREC, Cécile Vanara était sélectionnée comme réserviste avec son Mérens Karlin du Roc pour le Mondial de TREC (19 au 21 septembre à Lamotte Beuvron). Mais, voilà, Cécile ne sera pas là.

Fauchée en pleine ascension du Mont Blanc le 5 août dernier, cette passionnée de 34 ans très impliquée et active dans le milieu du cheval, était présidente du Sherpa (association de race du Mérens au niveau local) Ile-de-France et Centre. Ingénieur de formation, elle parvenait à côté d’une vie professionnelle bien remplie à s’investir pour le Mérens cette race qu’elle avait rencontrée toute jeune dans son berceau de race (l’Ariège) alors qu’elle passait ses vacances en famille dans cette région. La randonnée, le TREC, les Mérens, voilà comment cette jeune femme vivait sa passion du cheval. Une passion qui n’était pas exclusive, car elle était aussi passionnée d’escalade. Jean et Mireille Vanara ont transmis à leurs quatre filles ce goût pour la nature. Mais, seules, Anne et Cécile évoluaient à bon niveau en TREC. D’ailleurs Anne est aussi sélectionnée pour le Mondial de TREC. Thierry Maurouard, l’entraîneur national de TREC, était très ému de la disparition si brutale de Cécile Vanara : « Depuis trois saisons, elle avait de bons résultats en compétition de TREC Pro élite (entre 5 et 10e places). Mais, je me souviens de l’avoir mise à cheval, c’était en Normandie. J’ai débuté les quatre sœurs à cheval. Puis Cécile et Anne ont tourné en championnat de France de saut d’obstacles à poney. » Résidant à Magny-les-Hameaux (Yvelines), Cécile laisse un grand vide. La rédaction de Cavadeos s’associe à la douleur de ses proches.