Manon Noël : “La Finale ? Peut-être la seule de ma vie”
vendredi 16 février 2018

Manon Noël et Kirch de la Love
Manon Noël et Kirch de la Love © FFE Equipes de France

La Nordiste avait fait ses propres calculs, mais il est désormais certain que Manon Noël participera à la finale de la Coupe du Monde de voltige, qui se déroulera fin mars à Dortmund aux côtés de Clément Taillez, qualifié chez les hommes

Avec Kevin Moneuse, son longeur, et Kirch de la Love, son fidèle étalon Selle Français de 20 ans, Manon Noël se rendra en Allemagne du 22 au 25 mars. Pour la kinésithérapeute de profession, cette qualification est une aubaine pour vivre une aventure inoubliable et donner le meilleur d’elle-même avant la reprise des CVI.

C’est la première fois que vous participez à une finale Coupe du Monde, quel est votre sentiment?

J’avais déjà été très heureuse d’être qualifiée pour les étapes Coupe du Monde et avec Kevin (Moneuse, ndlr), mon longeur, nous avons pris beaucoup de plaisir à participer à celles de Paris ou de Malines en fin d’année. Être qualifiés, c’était déjà très bien. Bon, on avait fait nos petits calculs et on se doutait que ça allait passer pour Dortmund… Mais ça n’enlève rien à notre satisfaction. Peut-être que ça n’arrivera qu’une fois et on compte vraiment profiter du moment !

Quel va être votre entraînement jusqu'à la fin du mois de mars ?

En fait, on ne peut pas uniquement se consacrer sur le programme libre de la finale, car il y a un CVI à Saumur juste après. Et il faut aussi être prêt pour cette échéance. Dans les semaines à venir, nous allons donc bien sûr continuer de travailler le libre, qui est bien rodé et que nous allons conserver pour Dortmund. Mais à Saumur, les technique et imposé nous attendent aussi. Il faut donc qu’on ait un programme d'entraînement assez complet pour être au rendez-vous de toutes ces échéances...

Quel résultat visez-vous?

C’est dur à dire, nous étions quinze en lice lors des étapes de la Coupe, nous ne sommes plus que six pour la finale. Les deux premières places seront extrêmement dures à prendre, mais être troisième serait une superbe performance! La première chose pour nous sera de profiter pleinement de cette expérience. Je n’y participerai peut-être qu’une seule fois dans ma vie!