Agréments du BWP : Joris de Brabander et Paul Mais incontournables
lundi 23 mars 2015

bwp 2015 Manchester van't Paradijs
Manchester van't Paradijs © Dirk Caremans

Les agréments d’étalons du stud-book BWP auront notamment été marqués par l’influence décidément incontournable de Joris de Brabander côté candidats étalons de marque BWP, et par l’écurie Van de Helle pour ce qui est de l’apport de génétique étrangère.

Joris de Brabander et le couple Paul Mais et Edith de Reys : ces trois acteurs importants de l’élevage belge se sont inscrits cette année comme les principaux pourvoyeurs des deux mamelles - ressourcement en interne et apport d’éléments externes - d’un stud-book qui a toujours historiquement été très ouvert à la génétique étrangère.
C’est à L’Eperon d’Argent de Moorsele, non loin de la frontière française, qu’avait lieu du 19 au 21 mars la troisième et dernière phase de sélection des étalons BWP. Après l’examen vétérinaire (première phase),  le modèle et saut en liberté (deuxième phase, mi-février), les candidats étalons de trois ans sont traditionnellement observés au saut monté sous la selle de cavaliers du stud-book puis de leurs cavaliers habituels, en vue de leur approbation. Les candidats étalons de 4 à 8 ans doivent également se présenter, quels que soient leurs résultats en compétition.

Un très bon millésime

Cette troisième phase s’est terminée samedi 21 mars par l’approbation de 28 candidats (dont seulement deux à vocation dressage), soit 25,9 % des 108 qui avaient été retenus pour la troisième phase. Parmi eux, 20 candidats (26,7 % des 75 au départ) de trois ans : un nombre assez élevé, qui reflète la bonne qualité de ce millésime 2015, qui a montré une très bonne qualité globale à l’obstacle et a affiché en outre la traduction délibérée du stud-book d’aller vers des chevaux plus légers, plus chics, avec plus de sang.
Parmi ces 20 entiers de 3 ans approuvés figurent 14 BWP et 6 étalons de races étrangères. Le fameux Joris de Brabander, vétérinaire éleveur (élevage « de Muze ») et valorisateur, était propriétaire ou co-propriétaire de pas moins de 7 (6 BWP et un Z) d’entre eux, dont 6 furent admis ! L’écurie « Van de Helle » de Paul Mais et Edith de Reys présentait, elle, 4 concurrents (1 BWP, 1 holsteiner et 2 hanovriens), tous reçus.

Le mariage de Diamant et d’une sœur de Flora de Mariposa

A l’issue de ces sélections, le stud-book flamand a rappelé sur la piste, comme chaque année, l’ensemble des approuvés et mis à l’honneur ceux qu’il considère comme les trois meilleurs du millésime, parmi ceux appartenant au stud-book BWP. Ce sont cette année, trois beaux alezans.
A été désigné champion : Manchester Van’t Paradijs (Elvis Ter Putte, bwp et Cartagena Indias Ecaussinnes, sBs par Kashmir van Schuttershof, sBs). Ce cheval profond et harmonieux, avec un modèle sérieux tout en ayant du look, a été élevé par Johan Rooms, éleveur de bovins passionné de chevaux, qu’il valorise lui-même ou avec ses enfants. Ainsi d’Ultra-Top Van Het Paradijs (Heartbreaker), demi-frère de la mère de Manchester qui fut champion du monde des 5 ans en 2002 avec Johan (puis gagnant en CSIO sous selle italienne). A noter que le père de Manchester Van’t Paradijs, Elvis Ter Putte est un BWP fils de Diamant de Semilly, appartenant à … Joris de Brabander.
On retrouve le Selle Français Diamant de Semilly comme père du deuxième. Celui-ci, Matisse de Mariposa, battu de très peu, parlera doublement aux Français, puisque sa mère Inabelle de Mariposa (bwp par Stakkato, han) est une demi-sœur de la grande gagnante sous la selle de Pénélope Leprévost Flora de Mariposa (For Pleasure). Comme Flora, Matisse de Mariposa est né chez Herman de Brabander, cousin de Joris de Brabander avec qui il partage la propriété de ce sauteur qui a dominé son sujet.
Le troisième, plus ordinaire, est Menko VD Wellington (Echo van’t Spieveld, bwp et Exclusief van d’Abdijhoeve, bwp par Clinton, holst), né chez Emmeric Verheye et appartenant à la fameuse écurie Krismar Stables. Son père Echo Van’t Spieveld est un BWP par Heartbreaker x Clinton vainqueur en CSI*** avec Niels Bruynseels et appartenant à… l’écurie Van de Helle. Parmi les 4 sujets approuvés présentés par l’écurie de Paul Mais et Edith de Reys, on trouvait deux des candidats les plus intéressants : Casillas Van de Helle (holst par Casall x Corrado I) et Nero van de Helle (han par Numero Uno, kwpn x Stakkato). En tant qu’entiers de races étrangères, ils ne pouvaient toutefois pas figurer sur le podium.

La liste des étalons approuvés : http://www.bwp.be/admin/uploads_nieuws/docs/2015-03-21-18-18-03_Goedgekeurde%20hengsten%202015.pdf

Photos par Dirk Caremans