Bordeaux : des épreuves pour étalons de 7 et 8 ans réussies
vendredi 02 février 2018

Christian Ahlmann et Solid Gold Z
Christian Ahlmann et Solid Gold Z © Gilles Perina

Visiblement décidé à jouer la carte de l'élevage, le Jumping international de Bordeaux proposait, en complément de la deuxième édition de son Salon des étalons, deux épreuves réservées aux étalons de 7 et 8 ans. Le plateau réunissait des cavaliers et chevaux de choix.

Le programme de ces compétitions réservées aux étalons de 7 et 8 ans débutait avec une épreuve de vitesse au barème A (à 1,30 m pour les 7 ans, puis rehaussée à 1,35 m pour les 8 ans), jeudi soir 1er février, lors de laquelle Hubert Pignolet mit en lumière l'élevage familial avec son bon Athos d'Elle (sf par Apache d'Adriers x Papillon Rouge) en devançant de plus de trois secondes Christian Ahlmann qui présentait le bien nommé Solid Gold Z (old, par Stakkato x Calvin Z). Alexis Borrin pointait à la 3e place avec le puissant Andain du Thalie (sf, par Calvaro, holst x Quick Star).   

Les choses se corsaient le lendemain : c'est au barème A avec barrage, sur un tour aux cotes augmentées (1,35 m pour les 7 ans et 1,40 m pour les 8 ans) que se sont retrouvés  vendredi 2 février en fin d'après-midi les 19 engagés de la veille. Là aussi, on comptait huit parcours sans faute (quatre dans chaque catégorie). Premier à partir sur le barrage, Alexis Deroubaix signait avec le très en vue Bornthis Way Chapelle (sf, par Kashmir van Schuttershof, bwp x Capitol II, holst) un nouveau tour parfait qui le plaçait au final à la 3e place. Il est battu de quelques dixièmes de secondes par Pénélope Leprévost, 2e avec Excalibur de la Tour Vidal-GFE (sBs par Ugano Sitte x Ogano Sitte) qui n'aura donc pas fauté sur ses trois parcours, tout comme l'extraordinaire gagnant Solid Gold z de Christian Ahlmann.

François-Xavier Boudant a montré, lui, un Amant du Château-GFE (sf par Diamant de Semilly x Robin II z) toujours aussi solide et combatif, mais pénalisé de 4 points comme la veille, sur le dernier obstacle cette fois. Il termine 4e.

Le très plaisant Broadway de Mormoulin (sf par Kannan, kwpn x For Pleasure, han), 6e derrière Guiness/Bertram Allen, affiche une bonne force, sous la selle de Pénélope Leprévost. A noter encore le remarquable Anglo-arabe de Philippe Rozier, Prestige Kalone (Potter du Manaou x Véloce de Favi). Il avait fini 8e la veille, et vendredi, avec une faute sur le dernier obstacle avant le barrage et un point de temps dépassé il ne sera que 17e, mais ce 8 ans , pas encore très expérimenté, très chic, appliqué et doté de vrais moyens est de toute évidence à surveiller.

Si les tribunes « grand public » étaient bien clairsemées en cette veille de week-end, il n'en était pas de même coté tribunes des cavaliers  et propriétaires où l'on était très attentifs aux prestations de ces étalons bien préparés et triés sur le volet, dont on entendra inévitablement parler dans le futur.