Un effectif à la baisse et hétérogène à Chazey

jeudi 21 juin 2018 - Rhône Alpes

  • imprimer

Le tour de France du stud-book SF a fait étape au Parc du Cheval de Chazey-sur-Ain, les 19 et 20 juin, pour les qualificatives des 2 et 3 ans. Dans le cadre d'un effectif à la baisse pour la région du centre est, le jury a vu défiler un lot de sujets de qualité, mais très hétérogène dans son ensemble et avec souvent un manque de préparation. Les origines étrangères marquent une fois de plus le palmarès.

chazey 2018 Ghandi Savoie largeL

Jean-Louis Perrier

 largeL

Jean Louis Perrier

Ghandi Savoie

Les présidents de la SHF Yves Chauvin et de l'ANSF, Pascal Cadiou

previous video next video

Moins d’une centaine de chevaux (avec pour les mâles, 28 de 2 ans et 17 seulement en 3 ans, et pour les femelles, 25 de 2 ans et 22 de 3 ans) ont été présentés aux juges SF pour la septième qualificative 2018. Pascal Cadiou, président du SF présent lors de ces deux journées, se félicitait de cette première dans les installations du parc du Cheval de Chazey, parfaitement adaptées à ce genre de manifestation. Mais ne pouvait que constater le faible effectif en présence. "Nous sommes dans l’avant-dernière étape des qualificatives, il reste St Lô début juillet, et nous avons constaté une stabilité des effectifs, sauf ici où il y a une très forte chute surtout chez les mâles de 3 ans. C’est le reflet des années creuses de production entre 2014 et 2016 mais aussi du manque d’implication des éleveurs. 66% d’entre eux sont des occasionnels et produisent en moyenne un poulain tous les quinze ans !  Les éleveurs professionnels sont en général bien présents mais les amateurs ne se mobilisent pas. Nous le constatons aussi dans les formations qui sont organisées avec les associations locales, dont très peu d’éleveurs profitent. Et pourtant, il y a un besoin réel car ici encore, nous avons vu beaucoup trop de chevaux manquant de préparation. Les éleveurs doivent s’impliquer pour être acteurs de leur devenir !"

Dans l’ensemble, le jury a donné sa préférence à des produits dans la tendance actuelle, avec beaucoup de chic, souvent issus de performers étrangers. C’est le cas du vainqueur des mâles de 2 ans, Gandhi Savoie (par Canturo et Rafale savoie  par C Indoctro II), appartenant à Maurice Moine, chez qui il est né. Cet éleveur de la région d’Annecy a fait naître avec cette souche issue d’une jument pur-sang de nombreux gagnants, dont Bandit Savoie (Qlassic Bois Margot ) finaliste à Lanaken. G’Star du Bief, né et appartenant à Christophe Berry, un fils de Adagio de Talma, et Gustavv Courcelle, un solide Vagabond de la Pomme de l’élevage du président de la SHF Yves Chauvin, complètent le podium de cette catégorie.

En 3 ans mâles, la victoire est pour First de la Folie, par Contendro et Gin Orange de Muze par Andiamo. Il représente la bonne constance de la production de l’élevage de David Bourgeot, installé  près de Dijon (21), aussi  efficace sur les concours d’élevage que les pistes de CSO. Gin Orange de Muze, qui a déjà produit les lauréats en cycles classiques Esprit et Djintonic de la Folie, tous deux avec l’étalon maison Uranus de la Folie, poursuit sa carrière en compétition avec son cavalier, se classant notamment dans l’épreuve des 6 barres du CSI de Bourg en Bresse. C’est un autre représentant de l’élevage bourguignon qui prend la 2e place, Flambusard d’Albain, né chez Alexis Bouillot et lui appartenant, par Windows VH Costerveld, plus connu sous le nom de Cornet Obolensky. L’élevage de l’Ain est présent à la 3e place avec l’élève de Michèle Crozier, Fugueur du Saloz par Maloubet de Pléville.

En 2 ans femelles, Good Girl du Garon, représentant l’élevage de la famille Bas dans l’ouest lyonnais et appartenant à Marie Stroffek, a prouvé qu’elle méritait bien son nom ! C’est une fille de Keops de Winnebus et Uzie par Ogrion des Champs. Elle obtient une note de 18,25 à l’obstacle, tout comme sa dauphine, Galabriel Fondcombe, une jument que Philippe Prévost avait fait naître dans un optique dressage en croisant Babylou Fondcombe, une fille de Totilas performante en cycle classique dressage, avec Belissimo M ! L’élevage Fondcombe obtient aussi la 3e place pour  Gena de Fondcombe, une Catchar mail avec Ailyria de Fondcombe par Quidam de Revel, bonne performante sous la selle de Julien Gonin, et fille de Saura de Fondcombe que l’on revoit en compétition sous la selle d’Eric Lamaze.

Du côté des 3 ans femelles, la victoire va à la très chic Fanatik Saint Clair, par Toutim Saint Clair, étalon performer maison de cet élevage des rives du Léman, et Katipik Saint Clair par Lieu de Rampan. La deuxième place est pour Fame Karef, une fille de Quaprice Bois Margot, représentant l’élevage de l’ouest lyonnais du Haras KRF. Fascinante Courcelle, une fille de Baloussini avec la souche chère à Yves Chauvin de Dancing Bride, complète ce dernier podium.

Jocelyne Alligier

  • imprimer


On passe à table

Marine Haÿ vous emmène déjeuner chez un professionnel du monde équestre.
Dans l’intimité de sa cuisine, il se livre avec authenticité.

La semaine dernière
On Passe A Table 96 - Fabien et Grégory Rulquin

HS elevage

Guide de l'élevage

Recherchez un étalon parmi les 700 étalons du Hors-Série et obtenez des informations sur : la génétique, le prix de saillie, le type de monte, le propriétaire…

annuaire cheval

Annuaire du cheval

Recherchez une personne ou une société



ÉQUItagada
EQT 39 les coins

Le Widget des actualités Leperon.fr

Les actus de Leperon.fr sur votre site

L’information de Leperon.fr, écrite par la rédaction des équipes de L’Eperon, mise à jour en temps réel, consultable gratuitement sur votre site internet.
>> Installer le widget Leperon.fr