Yves Chauvin prépare les croisements 2019 de l’élevage de Courcelle
mardi 19 mars 2019

Ding Dong Courcelle
Ding Dong Courcelle © Jocelyne Alligier

Une semaine après BLH, le Haras Numénor, autre étalonnier de l’Ain, présentait ses pensionnaires dans le grand manège du Centre Equestre des Vennes à Bourg en Bresse. Aux côtés des performers internationaux confiés à Mégane Moissonnier, Aarhof’s Caliano et Balou Star, la présentation comptait les deux élèves d’Yves Chauvin : Ding Dong Courcelle et le champion de France 2018 des 2 ans, Gousstavv Courcelle. Une bonne occasion pour interroger le président de la SHF sur ses choix de croisement.

Yves Chauvin est avant tout éleveur de chevaux de sport à Bruailles en Bresse Bourguignonne, près de Tournus, où il fait naître une dizaine de poulains chaque année. L’affixe Courcelle s’est illustré sur les terrains internationaux avec des performers comme Jazz Band Courcelle, lui même étalon présent désormais dans les souches maternelles de l’élevage bourguignon, ou récemment Ricoré Courcelle.

"Je vais mettre neuf ou dix juments cette année à la saillie dont certaines avec des transferts d’embryons. Le nombre de gestantes est variable suivant la collecte d’embryons. Ces nouvelles technologies changent considérablement la donne, et c’est un sujet de débat qu’on ne doit pas laisser passer".  On y reviendra sans doute bientôt !

En attendant de voir les naissances 2019 qui déterminent ses choix pour les poulains 2020, Yves chauvin a déjà  sa "pré-liste" d’étalons, avec une constance autour des performers et de la recherche du sang "Il n’y a jamais trop de sang !", confie-t-il. Deux fils de Casall en font partie : Casallo qu’il va croiser avec une fille de Kashmir van Schuttershof pour lui apporter du chic, et Cashpaid remarqué lors du salon des étalons de St Lô. Le hannovrien All Star 5 devrait aussi trouver des prétendantes à l’élevage Courcelle. Des juments importantes comme une fille de Niagara d’Elle iront à l’agile Comme il Faut. Pour une fille d’Arko, il a choisi Balou du Reventon et pour la performante Nicotine Courcelle, une fille de Kannan avec sa jument de cœur Dancing Bride, un bon lauréat du circuit SHF Delstar Mail en qui il croit beaucoup: "C’est un cheval très chic qui sur ses premières productions a déjà de très beaux poulains. 

Et bien sûr, Yves Chauvin compte bien utiliser les produits de son élevage Courcelle, Ding Dong et Gousstavv. "Pour Ding Dong, il faut des juments un peu plus dans le sang. Je vais l’utiliser avec une 3 ans par Safari d’Auge. Pour Goustavv j’attends de voir les naissances 2019 pour finaliser mes croisements, mais c’est un étalon qui peut convenir à tout type de jument. A priori j’ai pour lui une fille de Lamm de Fétan, une Conrad et  une Nabab de Rêve. Il est athlétique, dans le sang, avec de l’équilibre et une bonne locomotion. Il toise 1,68 m et va être à mon avis à 1,71m à la fin de sa croissance. Il s’est un peu épaissi mais est assez stable dans son modèle. C’est un cheval qui va être facile à croiser."