Saint-Lô garde son haras

mercredi 07 décembre 2016 - Basse-Normandie

  • imprimer

Le sort du haras de St Lô est arrêté, les conditions de son transfert au syndicat mixte sont définies et acceptées par les différentes parties prenantes, il ne reste plus qu'à formaliser l'achat au plan juridique ce qui devrait être achevé courant février.

Haras de saint lo largeL

Paul Dubos

L'accouchement a été difficile, mais le petit est plutôt réussi et son avenir semble prometteur. Le syndicat mixte du pôle hippique de Saint Lô comprenant actuellement le département de la Manche avec désormais 40% et la région Normandie pour 40% s'élargit à 4 membres avec l'adhésion de la commune et de l'agglo st loise pour chacune 20% . La transaction immobilière de la partie historique du Haras est réalisée pour la somme de 1,5 millions d'€. Elle est assortie de conditions spécifiques pour le sort du personnel. Dix personnes intègrent le syndicat mixte, dix autres demeurent sous l'autorité de L'IFCE à St Lô pour poursuivre les mission régaliennes (Signalements, contrôle sanitaire etc .) et enfin 3 ou 4 salariés  parmi les plus jeunes, se voient proposer un poste ailleurs ( Le Pin, Saumur etc..).

L'IFCE toujours présent

L'IFCE conserve donc une antenne et des locaux à St Lô dont il sera locataire auprès du pôle hippique. La convention prévoit par ailleurs une prise en charge dégressive par L'IFCE des coût salariaux sur 4 années jusqu'en 2020 soit 300 000€ en 2017 jusqu'à 200 000€ en 2020. Le syndicat mixte s'est engagé  par ailleurs à reprendre 5 salariés d'ici 2020 pour atteindre 15 personnes. Ce schéma, qui comprend aussi le centre équestre attenant de St Lô Agglo, va permettre au syndicat mixte et au pôle hippique de monter progressivement en puissance dans ses activités sans compromettre son équilibre financier.

Un site unique

Son président André Denot a présenté ce protocole lundi dernier à St Lô en présence du directeur adjoint de l'IFCE, Franck Barlet. "Nous misons sur le développement et la diversification de ce site emblématique, en particulier vers le tourisme , le culturel, l'événementiel, (mariage , expositions, qui ont déjà débuté avec des marques automobiles), hors du pur secteur cheval qui est déjà important avec 140 journées d'activité par an. L'espace et le cadre disponible qui ont permis le départ du Tour de France 2016 est un bel exemple, les organisateurs ayant avoué n'avoir jamais disposé d'un tel site précédemment. Nous sommes donc optimistes, pour le développement du lieu sous la houlette de notre directeur Yann Adam et lançons un appel vers les diverses associations st loises et régionales pour leur dire que ce lieu est à leur disposition ." a conclu André Denot.

Paul Dubos

  • imprimer


On passe à table

Marine Haÿ vous emmène déjeuner chez un professionnel du monde équestre.
Dans l’intimité de sa cuisine, il se livre avec authenticité.

La semaine dernière
On Passe A Table 91 Philippe Mull et Alexis Goury

HS elevage

Guide de l'élevage

Recherchez un étalon parmi les 700 étalons du Hors-Série et obtenez des informations sur : la génétique, le prix de saillie, le type de monte, le propriétaire…

annuaire cheval

Annuaire du cheval

Recherchez une personne ou une société



ÉQUItagada
EQT 39 les coins

Le Widget des actualités Leperon.fr

Les actus de Leperon.fr sur votre site

L’information de Leperon.fr, écrite par la rédaction des équipes de L’Eperon, mise à jour en temps réel, consultable gratuitement sur votre site internet.
>> Installer le widget Leperon.fr