Les jeunes chevaux bravent le mauvais temps à Vierzon
vendredi 06 juillet 2018

Ambiance Master Pro dressage Vierzon 2018
Les installations du site de Vierzon sont toujours très appréciées des cavaliers © Catherine Roux

Piètre journée côté météo avec un ciel déversant ces flots de pluie au fil des heures. Rien n’a pourtant perturbé les jeunes chevaux rompus à l’exercice. Ce premier jour de compétition à Vierzon a confirmé de belles prestations.

L’équipe organisatrice du centre équestre de la Picardière, dont Thibault Combourieu le chef de file, a à son habitude mis les petits plats dans les grands pour recevoir dans les meilleures conditions ces Masters de Dressage. Aujourd’hui, deux terrains de présentation plus une zone de préparation découpée en trois rectangles sans oublier le grand manège permettent détente et épreuves en toute sérénité. Hier matin, jeudi, les 7 ans et jeunes chevaux étaient en piste. « Même en présence de pluie intense, la manière de juger reste inchangée. La qualité des pistes de Vierzon permet aux chevaux de s’exprimer normalement », confiait Alban Tissot, qui jugeait les sept ans. « J’ai vu ce matin d’excellentes prestations, des chevaux bien dressés avec un bon contact et de bonnes attitudes » précisait encore le juge conquis par la reprise de Gotillas de Feuillard (KWPN, Totilas) qui domine parfaitement sa question aux trois allures et qui obtient la meilleure note de soumission sous la selle de Corentin Potier. Le couple remporte l’épreuve avec un total de 79.085% devançant Diamondgio LTH Dressvalue (Old, Diamo Gold) et Lena Thouvenin (72.969%) qui remportait les deux épreuve des 6 ans l’an passé ici même et se qualifiait pour Ermelo. Le trio de tête est complété par Schabernack (Old, Sandro Hit) et Maxime Collard (71.563%).  

Rencontre avec le Haras de Malleret 

 Au même moment se déroulait la succession des reprises 4, 5 et 6 ans. Venue avec cinq chevaux, la jeune cavalière Maria-José de la Chica Parras a réalisé d’excellentes choses. Dans les 4 ans, elle place en tête Zeata (Old, Zonick) avec 75.6 (1e prime) puis Barcelona (Old, Bretton Woods) avec 75.2 (1e prime), recrues du Haras de Malleret en Gironde. Dans les 5 ans, c’est cette fois avec Filarmonie de Malleret (Réserviste en vue du championnat d’Ermelo) que la jeune femme se distingue avec 84.8 (Espoir) puis For Fable (Old, For Romance), (Espoir) et enfin une 1er prime avec Furstino (Old, Furst Romancier).Le Haras de Malleret qui a eu son heure de gloire dans le domaine des courses de galop est aujourd’hui axé sur l’élevage et la valorisation de chevaux de dressage ainsi qu’un centre de balnéothérapie, le tout supervisé par Gérald Martinez. « Mon cursus professionnel est passé par la tauromachie qui demande des chevaux très dressés. Dans la continuité, j’ai voulu donner la priorité à cette discipline de prédilection. Je dis souvent que la nouvelle vocation du haras se définit grâce et à cause de mes idées et projets». La structure compte 18 employés dont 4 cavaliers. Pour cette saison, une quinzaine de chevaux entre 4 et 7 ans évoluent en compétition. Pour sa part Maria-José de la Chica Parras, cavalière au haras depuis 3 ans et qui travaille une fois par semaine sous la houlette de Nicole Favereau progresse à grands pas. « A l’image d’autres cavaliers, Maria rêve de haut niveau. J’espère qu’une monture du haras pourra la conduire vers les hautes sphères » assure Gérald Martinez. La matinée se concluait avec les 6 ans. L’épreuve est remportée par Rebecca Rooke, cavalière de la région Centre et Muschamp Royal Black (Trak, All Inclusive) qui obtient 76.6% et seule prime espoir. Suivent cinq 1e prime dont Margaux Damonneville et Mac Donovan (Bwp, Sir Donovan) 76.8% et Alexia Stullein en compagnie de Bella Josi L (Bywbl, Johnson), 75.8%.