Family Affaire, la belle affaire de John Hales
samedi 01 septembre 2018

Family Affair
Né chez Henriette Evain, Family Affair est pour l'heure le top price de cette édition 2018 dess ventes Fences. © Agence Fences

Cette quatrième vacation des ventes Fences a été marquée par deux records : celui de Family Affair, passant la barre des 100000 euros, ce qui n'avait pas encore été atteint depuis le début de cette session 2018, et l'enchère mirifique de 65000 euros donnée pour une foal d'exception, il faut bien le dire...

En effet Inacorradina JPC est une femelle baie élégante, remarquablement née, puisque seul produit enregistré du crack en piste et au haras Galoubet A, et d'une souche par Carthago Z, autre chef de race, ayant donné moult vainqueurs internationaux.Cette foal restera en France "dans un bon haras Normand, ajoute Arnaud Evain. Mais le propriétaire veut pour l'instant rester dans l'anonymat". Autre temps fort de la soirée, la vente à 100000 euros du trois ans, Family Affaire, né chez Henriette Evain. Une sacrée somme pour ce fils de Contendro I, qui a enchaîné les sauts spectaculaires, déchaînant les enchères entre la salle et le téléphone.

C'est finalement l'Anglais bien connu, Sir John Hales, propriétaire d'Arko III et de Berdenn de Kerganne qu'il avait déjà acheté aux Fences il y a quatre ans, qui devient le propriétaire de Familly Affair. Le cheval débutera sa carrière en Angleterre. Notons encore les bons prix donnés pour Fly du Rouet, un Selle Français par Kannan X Germino d'Elle, adjugé 65000 euros. Ou encore les 58000 euros allant à Coran Van't Kruis Z, un mâle Z de Comilfo Plus X Argentinus. Fascinante Courcelle SF (Baloussini X Apache d'Adriers) a également attiré les convoitises et a fait tomber le marteau à 49000 euros.

Ce soir, nouvelle vacation de ces ventes Elite, avec des chevaux très attendus. Dimanche aura lieu la vente de service de plusieurs haras français et étrangers. A suivre..