A vivre comme un Championnat
samedi 22 septembre 2007

ride7-whatelet
Grégory Wathelet © A.S.O. 2007 / www.scoopdyga.com

Dans cette formule du RIDE, la plus petite seconde gagnée sur la concurrence, l’obstacle du Marathon le mieux négocié, le tracé le plus serré ou la foulée de moins conquise sur le chronomètre permettent de faire la différence.

La vitesse et le contrôle sont des données incontournables de cette compétition qui fait la part belle à ceux qui savent gérer judicieusement leurs chevaux, observer l’évolution de l’épreuve en cours...et aviser avec finesse une fois dans l’arène.

Le Bar.A chrono qui ouvrait cette première journée d’obstacle donnait lieu à une joute de premier choix entre deux cavaliers réputés parmi les plus rapides et audacieux de la planète jumping. Grégory Wathelet (UKR) avait le dernier mot avec César, talonné de près (18 centièmes) par Julien Epaillard et Lord du Janlie (Brazilia Paluelle HN). 19 concurrents étaient sans faute et un premier classement provisoire pouvait d’ores et déjà être établi. Il ne tiendra que quelques heures, le temps pour la portugaise Luciana Diniz, coachée par Jean Maurice Bonneau, de survoler la spéciale à 1,50 m avec son alezane Suzie Quattro...et à Julien de redescendre au 12ème rang à cause d’un 4 points de Kanthaka de Petra (Apache d’Adriers HN). « J’étais un peu long sur le dernier et Kanthaka fait faute en descendant »A 48 centièmes du vainqueur Florian Angot et First de Launay (Laudanum) sont en embuscade avec une 3ème place au général grâce à un sans faute rapide.Classement RIDE à l’issue des 2 épreuves de Vendredi : 1er Steve Guerdat (14 points) 1erex. Luciana Diniz (14 points) 3ème Florian Angot

Le Marathon de l’Attelage était annoncé comme un temps fort de la journée, le public semble s’être pris au jeu sur cette discipline particulièrement spectaculaire et accompagnait les attelages de porte en porte. Pour la France, Benjamin Aillaud (2ème de la maniabilité Jeudi) conforte sa place de grand spécialiste de la discipline et tient la tête du provisoire avec une seconde place au Marathon. Vainqueur de la maniabilité sur la piste centrale, l’Australien Boyd Exell descendait aujourd’hui au 8ème rang.

Hier vainqueur, maintenant 6ème au provisoire, rien n’est perdu pour Clayton Fredericks alors que Ben Along Time accusait 4 points sur le test d’obstacles au chrono. C’est un jeune Japonais qui a mis le feu. Yoshiaki Oiwa et Khanjer Black ont contraint leurs poursuivants à s’engager à fonds dans la lutte contre le chrono. Nicolas Touzaint et Tatchou finissaient leur parcours très vite après avoir commis une faute en deuxième partie. Ils sont judicieusement placés en 3ème position à la veille du cross. Au compte à rebours, Karin Donckers et Palmyra sont seconds et celle que Nicolas Touzaint craignait, Linda Algotsson et Stand by Me occupent la pole position.

A noter le superbe parcours de Jean Teulère et Le Lupin de Tanues (Véloce de Favi) qui a déroulé un très bel hippique sans faute, montrant style, respect et toutes les qualités d’un bon cheval de CSO « Après avoir bien tourné dans les 6 ans de CSO il n’a débuté le cross qu’à 7 ans, il est donc encore un peu vert sur le cross surtout que celui-ci s’annonce très touffu avec beaucoup de tournants et probablement éprouvant pour un cheval en devenir comme le mien »Pierre Michelet, le Chef de Piste du cross de Samedi, nous indiquait qu’il avait construit un parcours à la fois technique et exigeant, nécessitant des chevaux expérimentés « Il se peut que les chevaux soient un peu aux aguets. Pour les plus expérimentés, leur capacité à interpréter des abords rapprochés sera un atout majeur. Par contre pas de problème d’équilibre sur un hippodrome bien plat. Le gué qui a déjà servi pour le Marathon de l’attelage sera à nouveau utilisé »Au programme, 40 efforts répartis sur 3 300 m et un temps maxi de 5’50’’ et là, les compétiteurs n’ont pas de chrono avec eux.

© A.S.O. 2007 / www.scoopdyga.com