Après Lafouge, Epaillard se distingue… de bon augure !
vendredi 11 août 2006

dublin6-raspoutine
J. Epaillard & Raspoutine -Ph. Erin Cowgill

Victoire de Stephane Lafouge dans la bonne épreuve avec barrage (préparant à la Coupe des Nations) avec Gabelou des Ores mercredi, Jean Maurice Bonneau se désolait de ne pas faire résonner une deuxième Marseillaise hier lorsque, à un quart d’heure de la fin de la partie, dans le « choisissez vos points » Julien Epaillard et le jeune Khantaka de Petra exauça son souhait !

La victoire mais surtout la maîtrise de tous les paramètres qui comptent dans ce genre d’épreuve et puis… le style ! Coulant, facile, élégant. De bon aloi donc avant la Coupe des Nations de ce vendredi. C’est que la France après des débuts hésitants ponctués du coup d’éclat de Rome a retrouvé une belle régularité (Rotterdam, Hickstead) et pourrait très bien au terme de la Coupe des Nations de Dublin aborder la finale de Barcelone début septembre en pole position. Tout d’abord l’équipe qui s’élancera dans l’ordre suivant est en forme : Pierre Jarrry/Haxelle Dampierre, Jacques Bonnet/Gracieux Ardent, Stephan Lafouge/Gabelou des Ores et Julien Epaillard/Icare du Manet. Que les uns et les autres rééditent les scores qui furent les leurs dans les Coupes passées du début de saison et le quatuor tricolore ne sera pas loin du compte. Une perspective d’autant plus plausible que les équipes adverses (le cas de l’Irlande mis à part, mais elle luttera elle, sur son terrain, pour éviter la relégation dans cette super league) n’apparaissent pas remarquablement soudées ou motivées, certaines se cherchant encore à trois semaines du mondial d’Aix tandis que les autres peaufinent leur préparation à Valkenswaard. En forme les bleus… et chanceux ! Le tirage au sort qui s’est déroulé hier dans la fièvre et l’exiguïté d’un salon miteux du vieux, suranné, mais au combien chaleureux terrain de Ballsbridge lui a été extrêmement favorable : derniers à partir derrière les Pays Bas, la Grande Bretagne, les USA, la Suède, l’Irlande, l’Allemagne et la Suisse. Ajoutez à cela une météo parfaite, ce parfum d’Irlande qui sied si bien aux âmes des cavaliers bien nés et renouer avec le dernier succès en verte Erin (2003 : Florian Angot/First de Launay HN, Laurent Goffinet/Flipper d’Elle HN, Christian Hermon/Ephèbe for Ever et Michel Hécart/ Quilano de Kalvarie) dans la Coupe comptant aussi pour le célèbre Trophée de l’Aga Khan (trois victoires d’affilée), est envisageable…

Crédit photos Erin Cowgill:cavache@hotmail.com