Ca y est, le premier contrat a vu le jour
vendredi 18 janvier 2002

conf dollar 1 pasqua reverdy navet
© Marie-Anne Theriez

Les contraintes écononomiques ne permettant pas toujours aux meilleurs cavaliers de conserver leurs chevaux, un rapprochement s'est concrétisé mercredi à Jardy

Philippe Bodinier, naisseur et propriétaire de Dollar du Mûrier (Jalisco B) est un homme de parole: "Dollar est né avec de la soie sur le dos. Dès sa naissance, j'ai été subjugué par son poil et son caractère, j'ai su qu'il irait loin, et j'ai toujours voulu le garder". Quelques années plus tard, à trois ans, les propositions affluent, des propositions aujourd'hui astronomiques que le propriétaire s'est toujours refusé d'accepter: "Je veux garder ce cheval en France, je veux privilégier l'élevage français et les juments françaises seront honorées avant les étrangères".Conscients du danger de voir partir les meilleures cartouches sous selle étrangère, les instances fédérales ont rédigé un contrat de conservation liant Philippe Bodinier, en qualité de propriétaire, la FFE, Eric Navet et le Conseil Général des Hauts de Seine.Le propriétaire recevra donc des indemnités de 22867 Euros par an payable par trimestre, et le cavalier aura l'assurance de garder son cheval jusqu'à Athènes 2004, ce qui permet évidemment une meilleure gestion de la carrière sportive de sa monture. Des objectifs intermédaires sont donc fixés (classements et victoires en CSIO, CSI-W, CSI-A)et devraient rapidement être appliqués à d'autres chevaux de l'équipe de France: Pro Pilot/Edouard Coupérie, Discrète/Nicolas Delmotte, Olympia/Michel Robert, Liro/Philippe Léoni, Quilano de Kalvarie et Kannan/Michel Hécart, Dollar de la Pierre (Reynald Angot) et Hélios/ Hubert Bourdy.

Mais contrairement aux autres contrats, celui de Dollar du Mûrier repose sur un quatrième partenaire: le Conseil Général des Hauts de Seine, présidé par Charles Pasqua. Une subvention de 457 347 Euros sur trois ans (environ 1 million de Francs par an) a donc été allouée par le conseil général au propriétaire. Un encouragement voué a attirer d'autres sponsors sur la voie "équestre"!