Cap Hunter ne s’arrêtera pas là !
mercredi 07 mai 2008

cap hunter
Salim Ejnaini et son guide Alexandra - Ph. Jean Dupuis/PhotoBenji

Le coup d’envoi de la Coupe de France de jumping Handi 2008 a été donné à tremblay en France, lors d’une manifestation encore inédite : Caphunter.

Le principe : une association, celle du Parc Equestre du château Bleu, et un organisateur d’événements sportifs aux idées originales, Anthony Choumert, décident un jour de « donner un sens au mot intégration, et de créer du lien. » Résultat, un week-end du premier mai plutôt tonique, rythmé par les deux épreuves handisport, les compétitions de hunter où la multiple championne de France Anne Duhem s’est brillamment illustrée, le relais des champions qui mettait aux prises des équipes mixes composées d’un cavalier handi, un de Hunter, et un du club organisateur, et des conférences à l’attention des élèves BPJEPS sur l’accueil du public handicapé dans les centre équestres. Plus de 50 bénévoles étaient sur le pied de guerre du matin au soir, certaines familles hébergeant même des cavaliers handisports afin de limiter leurs frais de concours. Aucun accro dans l’organisation, des moments sportifs équestres impressionnants, bref toutes les raisons de recommencer l’année prochaine…

Si le circuit de la Coupe de France s’est quelque peu étoffé avec 8 étapes (Le Tremblay, CSIV La Baule, Cabourg, Blaie, Guerret, Chevillon, le RIDE de Deauville et la Finale d’Equitalyon), contre 6 l’an passé, la principale nouveauté vient du règlement expérimental mis en place cette saison. Le principe de base du handisport est de confronter des sportifs à handicap égal, par exemple les non-voyants ensembles… Mais cette année, le jumping handi se base sur les niveaux des cavaliers. Qu’importe le handicap, il y a désormais une catégorie réservée au niveau club (80 cm), une aux amateurs (1 m), et une aux pros (1m10/1m20).

A Tremblay en France/caphunter, le président du Jury Fabrice Bossuy n’en revenait pas ! Celui qui est très largement à l’origine de l’essor de cette discipline, n’avait plus assisté à des épreuves handisport depuis quelques temps, et son verdict était implacable après la première manche samedi après-midi: « ils ont fait des progrès incroyables, demain on augmente toutes les catégories de 10 cm ! » Barres rehaussées, et tournant serrés, l’épreuve du dimanche était redoutable. Chez les pros, l’étape Coupe de France est remportée par José Letartre/Louxor, auteurs d’un petit 4 points en première manche samedi et d’un très rapide sans faute en seconde manche. Chez les amateurs, victoire incontestable (double sans fautes)de Valerianne Nicolas/Nehging de Riverland, et duel un peu plus serré chez les cavaliers Clubs, à l’avantage du jeune non-voyant Salime Ejnaini. Pour sa première étape coupe de France, Salim qui n’a pas encore son propre cheval redoutait quelque peu de prendre une monture au pied levé, et d’être guidé par quelqu’un qui ne l’avait jamais fait. Mais l’agilité de Jupitaire,et le professionnalisme d’Alexandra Crespin monitrice à Tremblay en France étaient l’une des plus belles révélations du week-end.

En plus des étapes officielles Coupe de France, de nombreux concours ont décidés d’ouvrir des épreuves réservées aux cavaliers handicapés, qui ne devraient donc pas s’ennuyer cet été. Ainsi Bergerac propose une épreuve le 3 juillet, et le CSI de Chalet mettra les cavaliers handicapés à l’honneur fin juillet. Côté international, un amical est prévu en angleterre du 15 au 18 août.