De Barbizon à Vannes
mardi 18 novembre 2003

François Pelamatti et Gladius
Pierre Costabadie

Les cavaliers PRO 1 avaient deux nationaux à leur disposition ce week end, l'un à Barbizon remporté par François Pelamatti, l'autre à Vannes et c'est le désormais célèbre belge, Grégory Wathelet qui décroche la victoire bretonne.

Cette fois, c’est avec Calisco du Marais (par Jalisco B) que François Pelamatti s’impose en réalisant un sans faute au barrage en 29,52. Une saison riche en victoires et classements pour le cavalier de Gladius (Narcos II), déjà deuxième du Championnat de France 2nde catégorie. A la 2ème place, le cavalier maison alias « Bosty » n’a pas été assez rapide, effectuant un sans faute avec Safran de Gravelotte (Gotspe) mais dans un temps de 30,79. Fleur de Carême (Igor de Vauptain) offre à Christophe Grangier la 3ème place (sans faute en 31,53). Pour finir, 4ème et 5ème, deux compétitrices de charme, Isabelle Baillet montant sa bonne Penelope Vh Gravenhof (Forever), sans faute en 34,56, et Virginie Couperie Clerc avec son cheval étranger fils de l’étalon Cento, Casar (écopant d’un point de pénalité au barrage). Alexandra Rantet, André Roguet et Vincent Hurel complètent le classement, tous les trois 4 points au barrage.

Grégory Wathelet remporte l’épreuve phare du National Pro1 de Vannes avec Jarum du Val Tibermont (par Larome), sans faute dans un temps record de 38,97. Patrick Martin et Flushing (Paladin des Ifs) n’ont pu que s’incliner, sans faute mais en 41 secondes. Sur ses terres bretonnes, Bruno Rocuet ravit la 3ème place avec Gerfaut d’Helby (Laudanum), l’étalon des Lamotte (sans faute en 41,96), et la 6ème place avec le bondissant Hastings (par Laudanum), 4 points les privant de la 2ème place. Tir groupé pour Pierre Jarry qui classe Haxelle Dampierre (Papillon Rouge) et Ionico (Bayard d’Elle) 4ème et 5ème , tous deux sans faute. Laurent le Vot/Elan de la Cour HN (Vas y donc Longane) et Pauline Guignery/Guarani du Murier (Narcos II) ne pourront éviter 4 points et finissent respectivement 7ème et 8ème. Enfin, Bertrand Pignolet et Bayard d’Elle Ecolit (Double Espoir), après un sans faute en première manche, abandonne au barrage.