Dopage : la FEI se mobilise
mercredi 17 novembre 2004

dona pilar
Dona Pilar de Borbon - Ph. Cosinus Prod

La Fédération Equestre Internationale lors de son bureau qui s’est tenu à Buenos-Aires (Argentine) les 15 et 16 novembre a annoncé la création d’une commission spéciale chargée de la révision des contrôles médicaux et de la politique anti-dopage

"La FEI se sent profondément concernée par le bien-être des chevaux de compétition et le maintien nécessaire du fair-play dans les sports équestres. La présidente, l’Infante Dona Pilar de Borbon a déclaré : « la FEI est particulièrement pertubée par la situation actuelle et l’image négative qu’elle donne pour notre sport . La FEI doit continuer ses efforts pour garantir la propreté des sports équestres »La Présidente et le bureau sont affligés par le fait que sous la réglementation actuelle, aucune action immédiate ne puisse être engagée avant l’achèvement des procédures, contre des abus présumés de médication des chevaux. En conséquence le bureau a pris l’initiative de créer une commission destinée à revoir la politique de lutte contre le dopage.

La commission sera composée de représentants des fédérations nationales. Des spécialistes dans les domaines vétérinaires, juridiques et de la communication auront un rôle de conseillers.

Au sujet des 4 cas de dopage présumés aux Jeux Olympiques d’Athènes, le comité concerné de la FEI a fourni son rapport confirmant la présence dans les échantillons B de substances prohibées. Ces cas vont maintenant être soumis au comité judiciaire de la FEI , en charge de prendre d’éventuelles sanctions.

Cette déclaration de fermeté et cette volonté de prendre le "taureau par les cornes" interviennent alors que devrait être annoncée prochainement la mise hors de cause de Méredith Michaels-Beerbaum pour vice de procédure.Après le contrôle positif (à un tranquilisant) de son cheval Shutterfly, 2ème de la finale Coupe du Monde de Milan en avril 2004, Meredith Michaels-Beerbaum (la belle sœur de Ludger) s’était vue écartée de la sélection olympique allemande pour Athènes mais la décision de la FEI n’avait pas encore été prononcée. Il semblerait que l'avocat de la cavalière allemande ait eu gain de cause et qu'elle n’écope d’aucune sanction, pour vice de procédure....