Fin de carrière pour Tinka’s Boy
jeudi 23 décembre 2004

Tinka's Boy
Tinka's Boy.Ph.PC

Coup dur pour Markus Fuchs ! La blessure de Tinka’s Boy est plus grave que celle annoncée par le vétérinaire espagnol au soir du Grand Prix de La Corogne. La fracture dite de fatigue évoquée dans l’article du 20 décembre est en réalité un sérieux claquage du tendon à l’antérieur gauche.

A son arrivée en Suisse, le mardi 21 décembre, l’étalon a été pris en charge par le Dr Marco Hermann, à la clinique de Niederlenz (AG), non loin de Zurich, où les radios ont montré de sérieuses lésions au tendon. Tinka’s Boy ne sera pas opéré, mais il aura besoin d’un an environ pour se remettre d’une telle blessure. Pour ce cheval qui va bientôt avoir seize ans, cela signifie une très probable fin de carrière.

Markus Fuchs, dépité mais réaliste a annoncé que « reprendre la compétition nécessiterait pour Tinka’s Boy beaucoup d’efforts, sans compter le risque éventuel d’un nouveau claquage et il ne mérite pas ça. Non ! Tinka’s Boy se consacrera à sa nouvelle carrière de reproducteur ».

Propriété de Mme Isolde Liebherr et de sa fille, Stéphanie Wagishauser, cet étalon hollandais (par Zuidpool) appartient au stud-book KWPN, mais il a été récemment approuvé par la Fédération suisse d’élevage de sport (FECH) et produira donc aussi des « p’tits suisses ». Quelques poulains ont du reste déjà vu le jour.

Markus Fuchs va tenter d’oublier cet épisode malheureux à la montagne, dans les Grisons, près de Davos, et il reprendra le circuit, avec ses autres montures, à partir du CSI-W de Leipzig (20 au 23 janvier). Autres épreuves au programme : Bordeaux et Paris-Bercy. Il peut encore tenter de se qualifier pour la finale de la Coupe du monde de Las Vegas, et espérer garder sa place dans le Top-10 avec Granie 5, La Toya 3 et Royal Charmer, mais au fond rien ne sera plus comme avant : « C’était un cheval d’exception, je n’en ai jamais monté un autre comme lui en trente ans de carrière », livre-t-il.

• Vainqueur de la Coupe du monde 2001• 2e de la finale 2000 • 3e de la finale 2004• Double médaillé d’argent européen en 1999 • Vice-champion olympique par équipe en 2000

Et aussi :

Victorieux des GP d’Aix-la-Chapelle (2004), Monterrey et Paris (Jardy), Tinka’s Boy restera le cheval de sa vie et entre dans la légende des cracks.