Gif-sur-Yvette leader jusqu’au bout
mardi 25 juin 2002

HB-Gif
Photo Claude Bigeon.

Le championnat de France élite connaissait cette année sa première saison avec une formule de quatorze matchs aller-retour répartis entre novembre et juin réservée aux huit meilleures formations nationales.

Du 21 au 23 juin, Aramon (Gard) accueillait pour la quatrième année les phases finales du championnat de France senior mixte. Pas moins de 47 équipes de l’élite à la nationale 4 se sont retrouvées à l’Espace équestre Automne. Canicule, fournaise, les mots ne peuvent traduire les conditions extrêmes de chaleur vécues par les chevaux et les cavaliers durant ces trois jours. Samedi, la vétérinaire a eu du pain sur la planche avec une dizaine de coups de sang. Alors, le lendemain, les horaires ont été décalés pour éviter les heures les plus chaudes de l’après-midi.

Légende photo : Gif-sur-Yvette, champion de France Elite. Photo Claude Bigeon.

Côté championnat, le titre s’est disputé lors du match opposant Gif-sur-Yvette, le leader au classement provisoire à Chambly, l’équipe de Laurent Motard, championne de France en titre de nationale 1. Placée en queue de planning, le dimanche à 20 heures, cette « finale » a offert ce que l’on attend du horse-ball moderne : de la technique et du spectacle. Le suspense était également au rendez-vous puisque la victoire d’un point de l’une ou l’autre déciderait de l’attribution de la médaille d’or. Les deux équipes ont offert un vrai festival à un public enthousiasme. Une belle leçon de horse-ball parsemée de gestes techniques incroyables. Alors que Chambly avait pris le match en main, 2 à 0 dans les deux première minutes, Gif remonte à 2 partout. A la pause l’équipe de Julien Thiessard mène 4 à 3. A la reprise, Gif maintient l’ascendant et tient la tête 6 à 4 après quatre minutes de jeu. Chambly, vainqueur de la coupe de France et titulaire du titre 2001 remet les gaz. A 1’43 de la fin, l’égalité 7 partout remet les compteurs à zéro. Le cardiaque s’emballe. Laurent Motard dans une de ses actions spectaculaires redonne l’avantage à Chambly 8 à 7. Il n’y a plus qu’une minute au tableau d’affichage. Attention rien n’est fini. Le collectif de Gif se déroule une fois de plus pour servir Alex Dumas qui transperce une ultime fois le panier adverse. 8 à 8, le coup de klaxon final retentit et avec lui la victoire de Gif-sur-Yvette. « A un moment, nous nous sommes un peu trop reposés sur nos lauriers, mais je crois que nous avions plus envie de gagner, explique Julien Thiessard, le capitaine de Gif. Nous étions peut-être plus sereins. » Cette victoire, Gif la doit aussi à Laurent Motard car il entraîne cette équipe depuis deux ans. La version 2002 du podium élite place Gif-sur-Yvette tout en haut devant Chambly puis Aramon qui gagne une place lors de ce dernier week-end grâce. Châtenay Malabry forfait dimanche recule au bord du podium.

Classement élite : 1 Gif-sur-yvette, 2 Chambly, 3 Aramon, 4 Châtenay-Malabry, 5 Saumur, 6 Arles, 7 Chambéry, 8 Pasly.

Renforcée par les frères Depons de l’ancienne équipe de Blanzac qui évoluait en nationale 1 la saison passée, l’équipe de Saint Selve a tiré son épingle du jeu cette année. La formation de Franck Reyne n’avait qu’un seule point d’avance sur Castres avant ce dernier week-end de championnat. Aussi, le dernier match au programme contre Castres était aussi une vraie finale. La victoire apporterait aussi le titre. 4 à 3 en faveur des joueurs d’Aquitaine à la mi-temps. Rien n’est joué. En deuxième période, les frères Depons enclenchent le turbo suivi par le reste de l’équipe. Ainsi, le score final est sans appel 12 à 6. Une victoire sans bavure de Saint Selve qui remporte le titre nationale 2 et le droit, tout comme Castres d’ailleurs de monter en élite dès la rentrée. « Après un mauvais début de saison, le groupe s’est calé et a trouvé ses automatismes, explique Franck Reyne. Ce week-end, en plus de l’aspect sportif, il fallait gérer la chaleur et respecter la physiologie des chevaux. »

Classement nationale 2 : 1 Saint Selve, 2 Castres, 3 Châtenay Malabry, 4 Montbard, 5 Saint Nazaire, 6 Agon, 7 Meurchin, 8 Chambly 3.

Légende photo : Saint-Selve champion de France en national 2. Photo Claude Bigeon.

Le week-end commençait mal pour l’équipe de Miribel. Deux de ses joueurs étaient expulsés de la compétition pour une bagarre qui avait explosé le vendredi soir lors de la fête de la musique. Privé de deux joueurs, les leaders de la poule sud rencontraient dimanche, les premiers de la poule nord, Bourgtheroulde. Les deux équipes se tiennent à un point, mais avec un goal-average supérieur pour les joueurs de la région lyonnaise. A égalité 2 partout à la mi-temps, les deux équipes se testent en première période. « Nous avons été trop imprécis en touche sur cette première partie, explique le coach Sébastien Berthet. La deuxième mi-temps, les leaders jouent plus collectif et prennent moins de risques. Résultat des courses, ils emportent le match 9 à 5. Une belle prestation de Miribel qui participait à son premier championnat nationale 3 et décroche ici un nouveau titre national après celui remarqué des juniors nationale 1.

Classement national 3 : 1 Miribel, 2 Bourgtheroulde, 3 Saint Rémy, 4 Le Robillard, 5 Chambly 2, 6 Vieux Moulin, 7 Grans, 8 Gif-sur-yvette, 9 Tuillerie, 10 Chambly 4, 11 Galbaux 1, 12 Remereville.

Légende photo : Miribel, équipe championne de France en national 3. Photo Claude Bigeon.

Coachée par un ancien joueur de nationale 1, Jean-Marc Saur, l’équipe de Saint Lyphard/Angers faisait son entrée dans un championnat national senior mixte. Sa première participation a été plutôt une réussite, on peut même dire un succès. Le mélange de joueurs de Saint Lyphard et d’Angers a été synonyme de victoire. Sortie en tête de son groupe de tournante Saint-Lyphard Angers s’est finalement imposée 10 à 6 face à une équipe du Stade Poitevin très posée dans sa technique. Le niveau monte même en nationale 4. Dans les Pays de la Loire, le horse-ball se porte bien merci.

Classement national 4 : 1 Saint Lyphard/Angers, 2 Stade Poitevin, 3 Le Havre, 4 Miribel, 5 Toulouse, 6 La Galopade, 7 Saint Trivier, 8 Nouzet, 9 Aramon 2, 10 Azur, 11 Saint Priest, 12 Grans 2, 13 Saint Philin, 14 Soissons, 15 La Cavale, 16 Baie de Somme, 17 Montbard, 18 Couvron Maquigny Les Grilles.

Légende photo : Les joueurs de Saint Lyphard et Angers, champions de France en national 4. Photo Claude Bigeon.