Gilles Bertran de Balanda toujours à la clinique…
vendredi 26 janvier 2001

Les conséquences de la fracture de Gilles Bertran de Balanda ne se font pas attendre. Suite à sa chute lors du stage de CSO à Saumur, Gilles a été opéré mercredi soir et il faudra encore un peu de temps avant de retrouver notre champion de France en titre sur pieds.

« Il faut prendre son mal en patience », tels sont les premiers mots de Gilles Bertran de Balanda, de son lit à la clinique, aux côtés de Jean-Maurice Bonneau venu lui rendre visite.« C’est simple, j’ai le pied en bouilli, soit quatre ou cinq fractures » lance le cavalier. Heureusement, l’articulation de la cheville n’est pas endommagée, ce qui ne sera pas le cas d’une grande partie de la saison de compétition. Adieu Nantes, Bordeaux, Bercy, selon les médecins et à l’heure d’aujourd’hui, il faudra attendre la fin du mois de mai avant de retrouver Gilles en selle.

 

Côté moral, le cavalier dit que ça va. Philosophe, celui confie qu’il s’agit là d’une étape dans la vie. Il pense simplement à s’organiser en conséquence. Dans la mesure du possible , il souhaite que ses chevaux restent dans ses écuries et pour cela, il a l’intention de prendre un cavalier pour sortir et travailler ses chevaux.Toute l’équipe de cavadeos espère le retrouver le plus tôt possible sur pieds.