Handisport pour les Restos du Cœur
mercredi 23 octobre 2002

logo resto
logo resto

Le Jumping national 2 du Haras de Belair près de Tours accueillait le dimanche 13 Octobre une épreuve handisport, à caractère démonstratif.L’épreuve handisport faisait partie intégrante de l’action générale au profit des Restos du Cœur.

Etudiant, Jérémy était l'organisateur de ce national 2intégrant une épreuve Handisport, le tout au profit des restos du coeur

Les participants: Ambre Thomas, Laetitia Bernard, Mathieu Filleron, Didier Garbay, Fabrice Porcheret, et Didier SoustonDeux parcours étaient proposés, l’un pour les handicapés visuels, et l’autre, plus haut, avec des options, pour les handicapés moteurs. Le public a pu apprécier de très beaux parcours sans fautes, tel celui de Mathieu Filleron, mais également se rendre compte des difficultés techniques et concrètes engendrées par un handicap. En ce qui concerne la remise des prix, de nombreux sponsors s’étaient mobilisés pour doter l’épreuve, offrant par exemple un séjour pour six personnes dans un gîte «la maison d’Anouk ». Ce tableau idyllique était complété par le parfait encadrement des handicapés visuels : il faut savoir qu’en compétition handisport, les cavaliers peuvent prendre des chevaux sur place au pied levé. Seulement, pour les déficients visuels précédés d’un autre cavalier guide, il n’est pas toujours évident de dénicher les chevaux appropriés… Hors, grâce au concours de Richard Perrin et de Frédéric Meslet, un cheval, que l’on pourrait qualifier de « monture idéale »(franc, n’essayant pas de faire la course sur le parcours avec celui de devant…), a été mis à la disposition des deux handicapés visuels. De plus, des cavaliers valides de seconde catégorie, Ann et Fabrice Lenorman, ont bénévolement accepté de guider ces cavaliers, au pied levé, et l’ont fait d’une façon magistrale… Des cavaliers professionnels qui s’impliquent de cette façon, voilà à n’en pas douter une magnifique démonstration de ce qu’est le véritable esprit sportif !