Haute la bannière !
mercredi 30 août 2006

meeting6-top model
Ph. Catherine Roux

Ils revendiquent, c’est dans l’air du temps, mais fait rare, ils le font dans la bonne humeur et la convivialité. Leur leitmotiv : Etre propriétaire, et heureux de l’être. La seconde édition du meeting organisé au Parc équestre fédéral a comblé les espérances

Une large augmentation des engagés lors de ce nouveau rassemblement du meeting des propriétaires peut conforter la FfE sur le bien fondé de la création de ce championnat. En effet, le nombre d’engagements a doublé entre les deux éditions et les cavaliers se sont répartis de façon équilibrée dans les différentes disciplines présentes (CSO, CCE, Dressage, Hunter, Trec). Seule, cette dernière destination n’enregistre pas de nouveaux concurrents. Ce fait s’explique par un circuit national déjà chargé et un championnat de France Jeunes aux mêmes dates. « Il ne s’agit pas d’une défection, mais d’un manque de réflexe de la part de nos adhérents » confirme Frédéric Bouix, responsable au CNTE. Cerise sur le gâteau, l’épreuve du Top model, à laquelle tout cavalier engagé sur une épreuve pouvait venir participer, a enregistré le succès escompté (340 participants environ). Toutefois quelques interrogations apparaissent. En effet, les cavalières ont joué du chapeau, de la jupette ou encore du déguisement insolite alors que quelques-unes conservaient avec application des tenues équestres recherchées. Leurs homonymes masculins, en petit nombre, n’osaient pas beaucoup la fantaisie se focalisant sur le costume strict ou la veste cavalière assortie. Face à ces différentes facettes et bien que les prestations soient du plus bel effet, on est en droit de s’interroger sur les critères retenus, à chaque évolution, entre la part des allures du cheval, l’influence des résultats dans l’épreuve et les multiples tenues des présentateurs.

Aux abords des pistes, au fil des jours, la joie était au rendez-vous pour certains alors que la déception figeait un peu les traits d’autres protagonistes. Au final, l’ensemble des cavaliers exprimait leur pleine satisfaction en ce qui concerne l’organisation, l’accueil et l’étendue des lieux d’exhibition. L’événement se démarque pour son ambiance «bon enfant». En effet, si la sportivité est de mise pour cavaliers en piste, la convivialité et le relationnel sont de rigueur sur tous les fronts. Quelques données techniques ont ajouté un peu de piquant ou un intérêt nouveau aux épreuves comme l’instauration d’un routier pour le complet ou des parcours très sinueux et techniques pour le CSO ou le Hunter. De quoi se dire que les victoires, toutes disciplines confondues (vingt-cinq titres au total et onze Top Model) sont bien méritées.

Consultation des résultats complets sur le site : ffe.com Rubrique : Meeting des propriétaires.