Jobertie sur la bonne série !
lundi 19 juin 2006

lons6-jobertie-triomphe
David Jobertie et Triomphe de Muze - Ph. J.L. Perrier

Vous avez besoin d’un français pour gagner un Grand Prix dans un CSI du centre est ? Pas de problème, David Jobertie est là pour vous servir !

Deux semaines après sa victoire à Bourg en Bresse avec Triomphe de Muze, le couple remet ça dans le délicat Grand Prix de Lons le Saunier !

D’année en année le CSI *** de Lons le Saunier a tissé sa réputation et attire les meilleurs cavaliers internationaux. Le bon comportement des couples en lice avec profusion de sans faute dans les épreuves préparatoires a incité Jean-François Gourdin à mettre les côtes au maxi pour le GP Veolia Propreté. Avec en prime des enchaînements délicats comme un gros oxer sur bidet arrivant vite après le triple dont l’entrée sur un vertical avec palanque s’est révélée très fautive, six cavaliers sur les 52 en lice ont réussi le sans faute. Michel Robert très performant tout au long du week-end, manquait de peu l’accès à l’ultime phase pour une petite faute d’Hockey Bleus d’Amaury avec lequel il avait remporté une épreuve le premier jour. Déception de taille en revanche pour Hubert Bourdy qui préférait abandonner après les fautes d’Eve des Etisses sur la ligne du triple. La fille de Quidam de Revel avait pourtant remporté magistralement la veille le petit GP.

Trois des barragistes avaient déjà inscrit leur nom au palmarès du Grand Prix de la capitale Jurassienne. Le suisse Hansueli Sprunger, vainqueur en 2003 vit ses espoirs s’envoler avec une faute d’Ilton Day. Il termine à la 4e place devant son compatriote Christophe Barbeau heureux de se retrouver à pareille fête avec Jipey Dark, un fils de Tarzan de Beaulieu qui débute à ce niveau de compétition. Grande satisfaction aussi pour Vincent Feuillerac avec la 8 ans Vicky van Het Geinstein, 6e après un barrage difficile mais qui n’enlève rien aux qualités de cette grande jument belge inédite à ce niveau.

Grégory Wathelet avait remporté le petit GP en 2005 et sa victoire le matin avec Junot Trèfle l’a mis en appétit ! Mais une faute de Nike lui octroi la 3e place derrière le couple vainqueur en 2004 Jean-Claude Vangeenberghe avec Osta Rugs Tresor. Le couple portait alors les couleurs de la Belgique, comme Grégory Wathelet il bat maintenant pavillon ukrainien. Mais au pays natal de Rouget de l’Isle, c’est bien la Marseillaise qui clot cette belle fête du concours hippique.

Le vainqueur des éditions 2001 et 2002, David Jobertie est le seul à renouveler un sans faute avec le formidable étalon Triomphe de Muze ! Une victoire que David en ce jour de fête des pères à dédié à son père, chauffeur et groom dévoué du cavalier à chacun de ses déplacements en France.

Photos de Lons le Saunier par Jean-Louis Perrier