John Whitaker remporte le Grand Prix de San Patrignano
lundi 24 juillet 2006

Bercy-raid-Whitaker
Base Equestre Raid Aventure - Ph. P. Costabadie

L'emblématique champion anglais triomphe avec "Peppermill", devant le Suisse Beat Mändli, seul autre double sans-faute du 10e Grand Prix de San Patrignano - Trofeo Vincenzo Muccioli- avec "Indigo". Philippe Leoni, bon 7e avec "Cyrenaïka", fut le seul Français au second tour, le triple ayant fait des ravages....

Deux cavaliers d'exception, John Whitaker et Beat Mändli, ont survolé le très difficile, convoité et doté (200'000 EUROS de prix...) Grand Prix de San Patrignano dimanche soir, around midnight, dans la nuit étoilée et enfin fraîche de l'Emilie-Romagne. Auteurs des deux seuls sans-faute dans la première manche, diablement compliquée, ils ont réédité leur exploit dans la seconde, plus courte, pour distancer leurs rivaux. Avec brio.L'erreur de Beat Mändli aura été de penser qu'un second sans-faute suffirait peut-être à lui assurer la victoire - ou un joli pécule. Le Suisse a donc joué la sécurité, avec maestria, mais sans ce panache qui allait ensuite émaner du parcours de John Whitaker. Il n'empêche, Mändli confirme qu'il est bien l'un des grands favoris des Mondiaux. Et l'élégant Helvète dispose de trois atouts, dans l'ordre, "Indigo IX", parfait ici, "Ideo du Thot", aussi du voyage et 3e de la Coupe du monde '06 à Kuala Lumpur, et "Principal", prévu pour le Championnat de Suisse, à Ascona.John Whitaker allait ensuite réussir à grignoter trois secondes au Suisse, sans jamais mettre son généreux "Peppermill", un puissant "Burggraf" de 9 ans, dans le rouge. Du grand art et un retour au premier plan pour celui qui régna sur ce monde durant plus d'une décennie...

Jeroen Dubbeldam, 3e avec "BMC Up and Down", qui remplacera "Nassau", complètement (à) plat aux Mondiaux d'Aix, et Christina Liebherr, 4e avec LB No Mercy, se retrouvaient aux avant-poste aussi: voilà qui rappelle les Européens '05 courus ici même (la Suissesse y avait glâné deux médailles d'argent, le Hollandais deux de bronze). Ils ne furent piégés tous deux que par ce satané triple de la première manche, avec un vertical gris un peu "ombré" en entrée et deux gros oxers blancs qui attiraient tous les regards, délicats (palanques et barres fines) et gros, pour sortir. Cinq cavaliers seulement (sur 41) l'avaient franchi au premier tour, ce qui expliquait aussi les scores lourds sur ce long tour de 17 efforts signé Marco Cortinovis, un artiste, un vrai, particulièrement exigeant il est vrai.C'est là, à l'entrée du triple, sur ce vertical un peu piégeard, que Philippe Leoni avait commis sa seule faute avec "Cyrenaïka". Son excellent parcours lui permettait de revenir ensuite pour le tour des vainqueurs, où un beau sans-faute allait lui donner le 7e rang. Le triple avait provoqué les deux fautes d'Hervé Godignon et Obelix, et deux des trois fautes de Stéphane Lafouge et Gabelou des Ores. Rien d'alarmant, donc. Plutôt frustrant! En revanche, Jumpy des Fontaines était dans un jour "sans" et après six fautes (sur treize efforts), Patrice Delaveau préféra en rester là. En revanche, Delaveau avait très joliment remporté l'épreuve précédente, une Progressive, avec Jaguar Mail, en devançant Fabrice Lyon sur Gatsby de Quinhon, et les Néerlandais Wim Schroeder sur Pennsylvania Eurocommerce, et Albert Zoer, déjà victorieux de la chasse avec Lincoln.

Photos d'archive