L’Officiel de France en format court
vendredi 29 avril 2005

baule4-terrain
Ph. Cosinus Prod

Le circuit Samsung Super-Ligue renaîtra pour la troisième année consécutive à partir du 5 mai dans la station bauloise dans un format condensé autour des épreuves phares : Coupe de nations, Derby, Grand Prix. Exit donc l’endurance et les 7 ans.

En dépit de la concurrence du CSI**** d’Hambourg, l’Officiel de France affichera un plateau de qualité avec pour tête de liste le n°2 mondial, Ludger Beerbaum, qui ne courra que la Coupe des nations avec Goldefever avant de rejoindre l’Allemagne dès le samedi pour courir l’étape du Riders Tour. Faute de bénéficier de cette logistique, nombre d’autres cavaliers des teams sponsorisés (Ericsson, Audi, VDL Groep, etc.) ont donc du trancher entre défendre les couleurs de leur partenaire, dans le cadre de l’épreuve réservée à ses équipes à Hambourg, et celles de leur pays dans la Coupe des nations ! Normalement, ce dilemme sera le dernier car dès 2006, la FEI devrait veiller à ce qu’aucun CSI**** et ***** ne soit programmé aux mêmes dates qu’une étape Super-ligue. Néanmoins, la France qui tentera cette saison de conquérir un troisième titre aura à domicile des adversaires solides.

Outre son leader charismatique, l’Allemagne sera représentée par son bras droit, Marco Kutscher (7e mondial), Otto Becker, l’autre pilier fort de l’équipe, et le champion olympique d’Atlanta (96), Ulrich Kirchhoff, dont ce sera le grand retour. Mylene Diederichsmeier complétera la sélection dans le rôle de remplaçant.L’Angleterre sera, elle, essentiellement composée de Whitaker ! John le leader, son fils Robert (39e mondial), et Ellen sa nièce de 24 ans (84e), fille de Steven, le troisième frère. La plus Normande des Britanniques, Alex Rident, la femme de Paul Rident ; William Funnell, mari de Pippa, la star du complet anglais ; et Mark Armstrong compléteront la délégation.Pour la Belgique, se présentent dans une formation classique : Ludo Phillipaerts, Philippe Lejeune, Jos Lansink, Dirk Demeersman et Jean-Claude Vangeenberghe.Les Américains, eux, se conjugueront au féminin : Beezie Madden (12e mondiale et 3e aux Etats-Unis), Laura Kraut, 20e mondiale mais tête de liste chez elle, l’expérimentée Anne Kursinski, Schuyler Riley, et Georgina Bloomberg la remplaçante. Les Pays-Bas, très renouvelés ces dernières années, relancent des valeurs d’expérience : Angélique Hoorn, Piet Raymakers, Wout Jan van der Schans, et Jeroen Dubbeldam.La verte Erin est aussi sur le thème des retours : Robert Splaine et Coolcorron Cool Diamond, et Dermott Lennon, le champion du monde à Jerez et Trevor Coyle.La star helvète, Markus Fuchs (3e) sera la tête de liste de la nouvelle nation promue, la Suisse !

Pour la France ce n’est pas la concurrence mais les convalescences qui compliquent la sélection. « Sur les 14 couples qui avaient participé à la victoire en SSL en 2004, 9 sont sortis pour des raisons diverses », constate avec réalisme Jean-Maurice Bonneau. Dollar du Mûrier et Eric Navet sont séparés, Dilème de Cèphe (Bruno Broucqsault), Tlaloc M (Reynald Angot), Cigale du Taillis (Eugénie Angot), Galet d’Auzay (Michel Robert), Pro Pilot (Edouard Couperie) sont convalescents tout comme, on vient de l’apprendre, Kannan (Michel Hécart) initialement engagés. Diamant de Semilly (Eric Levallois) redébute lui seulement ce week-end à Fontainebleau et devrait revenir sur la Super-Ligue pour Rotterdam. Eve des Etisses (Hubert Bourdy) fraîchement rentrée de la finale Coupe du monde à Las Vegas n’a apparemment plus aucun signe de boiterie, mais aura droit comme ses acolytes Hooligan de Rosyl (Bruno Broucqsault) et Cyrénaïka (Philippe Léoni) à quelques semaines de repos bien mérité avant de reprendre sur la saison extérieure. Quant à First de Launay-HN (Florian Angot), l'étalon est consacré à la monte six jours par semaine jusqu’à fin mai, ce qui exclut les sorties internationales nécessitant cinq jours d’absence.

En résumé, dans la mesure où l’entraîneur national souhaite être présent au classement Super-Ligue dès le début de la saison, seuls quatre couples déjà aguerris sur la Super-ligue sont disponibles ! Une équipe toute faite, quoi !Gilles de Balanda/Crocus Graverie, Christian Hermon/Ephèbe For Ever-La Silla, Jean-Marc Nicolas/Modesto-JPC-Equifoam et Laurent Goffinet/Flipper d’Elle-HN semblent donc tout désignés pour défendre le drapeau tricolore vendredi prochain. «L’équipe de France a la capacité de se surpasser quand il le faut et je fais confiance à mes cavaliers, concluait JMB dans le communiqué de presse du CSIO. Cette année est une année de transition où on va faire des tentatives. Nous avons un bon réservoir de cavaliers de talent. Je pense à Alexis Gautier, Olivier Guillon, Julien Epaillard, Edouard Mathé, Roger Yves Bost, Thierry et Philippe Rozier, Ludovic Leygue voire Nicolas Delmotte et Philippe Léoni finaliste de la Coupe du monde. Ils vont se retrouver propulsés aux avant-postes. Ils seront à La Baule à titre individuel (sauf Bruno Broucqsault) et cela permettra à tout le monde de voir où ils en sont. Cinq d’entre eux représenteront la France aux Jeux méditerranéens. Ils vont prendre de la maturité en étant en immersion dans la compétition de haut niveau. Ils se frotteront sans doute aux épreuves Super- Ligue même si je préfère présenter à La Baule une équipe basée sur la SSL 2004 et ne pas faire d’invention. Nous travaillerons sur la Super- Ligue avec le même sérieux que les autres années. J’espère que les choses vont aller en s’arrangeant au cours de la saison et que les Français engagés ici vont faire un très bon concours. Le moral est extrêmement important et le mien n’est pas entamé, cependant il faut être réaliste. »