La Belgique fait encore du zèle à Strazeele
mardi 30 octobre 2007

strazeele7-lambrecht-orage
Vincent Lambrecht et Orage - Ph. J. Decamp

La 2ème du CSI de Strazeele passé cette année en deux étoiles a été un vrai succès pour la famille Vanhersecke qui accueillait chez eux au Haras des Rooses, 285 partants de 14 nations étrangères.

Vincent Lambrecht (Orage) soutenu par tous ses compatriotes Belges venus en force se préparer pour le CSI**** de Liège, remporte le Grand Prix devant le régional Bruno Broucqsault (Walkabout Wonderland) et l’Anglaise Laura Renwick (Limelight de Breve)

Le chef de piste Eugène Mathy a monté comme à son habitude un parcours très technique et formateur. « Je me suis bien amusé et mes chevaux ont appris quelque chose sans se faire mal. », affirme Bruno Broucqsault, déjà deuxième l’an dernier avec Joyau de Bloye. La victoire reste donc en Belgique car après Dominique Hendrickxs et Ogano Sitte (Darco) en 2006, c’est au tour de Vincent Lambrecht et d’Orage de remporter le Grand Prix sponsorisé par Renault Laguna. Orage est une jument de 11 ans par Dominard comme la jument de Pauline Guignery, Vinca Major V Vlieringen, 4e cette fois ci. Orage a gagné l’an dernier 16 épreuves et cette saison elle remportait une épreuve à 1m50 à Dublin et se classait deux fois 2e à Barcelone. Son cavalier, Vincent travaille pour Paul Peters le propriétaire de la jument et des écuries Rostal situé à côté d’Anvers.

La petite bombe compacte alezane a donc foudroyé et cloué sur place les 68 autres concurrents. Seuls 7 couples réussirent à sortir sans faute et 9 cavaliers abandonnent. Ils ont du mettre toute leur énergie pour sauter le large oxer en sortie de triple, et l’entrée de double suivi d’une ligne compliquée pour aller sauter l’avant-dernier obstacle, un gros vertical bleu et blanc. « J’ai été très étonné par la difficulté de ce Grand Prix qui ressemblait plutôt à un, trois étoile, c’était dur. » explique le vainqueur. Lors du barrage, Bruno Broucqsault partait en dernière position, mais ne réussira pas à détrôner le Belge qui le devance de deux secondes : « Orage aime courir très vite c’est une vraie jument de vitesse » Le petit mâle bai de 8 ans, Limelight de Brève, impressionne toujours. 5e déjà au CSI** du Touquet et 2e du championnat du monde de Lanaken à 7 ans, il se classe cette fois ci à la 3e place du Grand Prix et sa cavalière, Laura Renwick reçoit avec humour des lunettes de soleil pour son titre de meilleur cavalière étrangère du week-end comme Bruno Broucqsault.

Walkabout Wonderland (Cheeknook) poursuit donc sa lancée (2e du CSI** de Dunkerque) après une saison à 4 points. « Je suis très heureuse de l’avoir confiée à Bruno car elle revient de loin. », explique Catherine Van den Abeele sa propriétaire et naisseur Belge (Elevage de Wonderland à côté de Bruges), qui, après quelques déconvenues avec des cavaliers Belges, s’est orienté vers Bruno (6 chevaux au travail maintenant). « Au début Bruno n’appréciait pas Walkabout, il préférait sa soeur Talk about, mais je croyais beaucoup en elle alors je lui ai demandé d’y croire et voilà le résultat ! » Catherine a toujours aimé le jumping, cependant elle a travaillé pendant 17 ans comme cavalière de dressage pour Nuno Oliveira : « J’ai dressé 70 Lusitaniens jusqu’au niveau Grand Prix et un jour, j’en ai eu marre du monde du dressage alors je me suis tournée vers le CSO, mais j’ai encore quelques Lusitaniens à la maison » Son élevage comporte 40 chevaux dont 12 poulinières et trois transfert d’embryons cette année avec Talk about.

Le premier jour, tous les chevaux regardaient fort car ce grand manège a été agrandi et construit en deux parties. La hauteur sous plafond varie, mais le maître des lieux Simon Vanhersecke a déjà prévu pour le mois de mars prochain de rehausser la partie plus ancienne : « Je suis très content car nous avons reçu environ 2000 personnes aujourd’hui. Nous allons encore mieux faire l’an prochain en aménageant le parking et en créant des tribunes sur la longueur du manège. » Simon souhaite aussi créer une centaine de boxes en dur. Le CSI de Strazeele a encore de beaux jours devant lui !

L’épreuve des 7 ans avant le Grand Prix s’est jouée sans barrage pour les 42 engagés. Manon de la Lande (Quito de Baussy) est la seule à sortir son épingle du jeu avec Franck Schillewaert « Manon est la 2e meilleure 7 ans par les gains, elle est toujours sans faute, c’est un vrai plaisir de la monter car je ne lui demande presque pas d’efforts, elle est très généreuse et je l’économise. S’il y a eu autant de fautes et de gros scores aujourd’hui c’est parce que le temps était serré et surtout ce n’était pas assez progressif car nous avons eu des parcours un peu trop faciles les premiers jours pour des 7 ans en fin de saison et d’un seul coup aujourd’hui c’est gros et difficile, de plus la fatigue joue aussi. »

Photos par Jennifer Decamp