La chance boude aux Français
jeudi 30 août 2007

saumur6-cdio-chevanne-calimucho
Julia Chevanne et Calimucho - Ph. Les Garennes

Tout avait assez bien commencé ce matin, puisque Diabolo St Maurice ajourné hier à la visite véto était accepté ce matin sans l’ombre d’un problème. Odile van Doorn entrait en piste à 11h45 et déroulait une reprise très propre et Julia Chevanne, à 15h20, semblait prête à confirmer la récente progression de Calimucho.

Mais, la chance boude aux Français en ce moment. Odile van Doorn et Parodie, malgré donc cette reprise très propre, et quelques beaux moments, notamment dans les premières figures exécutées dans une attitude très plaisante, sort du terrain avec seulement 63% ce qui en fin de journée la classe 20e. Il n’y a pas de faute mais sur ce terrain peu répondant et qui monte un peu vers la cabane en C, les chevaux ont tendance à s’enterrer et seuls les puissants s’en tirent bien. « Parodie, c’est plutôt une ballerine, explique Odile, un parquet de danse lui conviendrait mieux ». Une image partagée par Alain Francqueville qui rappelle que sur le terrain plus ferme d’Aix la Chapelle la petite alezane a beaucoup mieux fait. Elle ne sera pas la seule à être pénalisée par ce terrain fibré très récemment mis en place et qui aurait eu besoin d’être un peu plus travaillé. Sur les 28 compétiteurs du premier groupe qui s’est terminé à 16h, 11 seulement sortent à plus de 65% et 12 sont à 63% et moins. La première journée de GP voit généralement passer les couples les moins aguerris d’une équipe ou les « moins bons », certes, mais pas toujours. Et un Regent, par exemple, deuxième cheval de l’équipe suisse ne sort qu’à 64,20 (lui aussi avait été ajourné à la visite véto et repêché, comme d’ailleurs le belge Born et l’ukrainien Highlight et l’irlandais Coryolano).

Les vainqueurs du jour, Ellen Schulten-Baumer/Donatha (All) atteignent cependant 71,66% et son poursuivant, le Hollandais Hans Peter Minderhoud/Exquis Nadine, 70,45%. Ils devancent Monica Theodorescu, 69,70 avec Whisper. Donc il était possible de dominer le sol et Calimucho a la force pour le faire. Après une détente tout à fait satisfaisante, Julia a commencé – trop ? - prudemment, ne demandant pas trop les allongements au trot. Mais la suite allait bien, les 7 tombaient sur l’allongement du pas (qui aurait même pu aller aux 8) et les piaffers et les passages, mais juste avant la transition passage-piaffer-passage qui précède le départ au galop, Calimucho s’est mis à crottiner « ce qu’il n’a jamais fait de sa vie en concours », dira Mme Chevanne, la maman de Julia. Et selon l’entraîneur national, « cela coûte très cher. 5 points représentent 1% de moyenne. Pas de passage, une mauvaise entrée au piaffer du coup trop court, et la moyenne baisse de 4 à 6% ». Julia aurait pu sortir à 66%, elle sort à 62,16. C’est la consternation dans le clan français. Julia est effondrée. Depuis que Cali a repris le chemin des terrains, il n’a pas connu pareil échec. Sans Karen Tebar/Falada, la qualification pour les JO était quasi impossible. Maintenant, garder la 7e place des JEM 2006, le devient. Sur les douze équipes finalement au départ (l’Ukraine qui n’avait que trois chevaux en ayant eu un exclu à la visite véto), la France est 10e et ne devance la Russie que de 0,45 point et le Portugal d’à peine plus. La toute nouvelle équipe d’Espagne est 7e devant l’Autriche et la Belgique avec laquelle nous nous tenons dans les 125 points. Allemagne et Hollande sont en tête, personne ne s’en étonnera, devant la Suède et la Grande Bretagne qui ont pris le large dans la course à la qualification olympique. Suisse et Danemark sont dans un mouchoir de poche pour le troisième ticket à gagner. La plupart des meilleurs couples passent demain, donc cet ordre peut encore bouger en tête, mais assez peu en queue. Les supporters français – une cinquantaine peut-être) venus essentiellement du sud de la Loire, vont sûrement en appeler à Saint-Georges pour que demain soit un autre jour. Vendredi 11h45, Hubert Perring et Diabolo15h10, Constance Ménard et Lianca.