La jeune classe prend son essor
jeudi 01 janvier 1970

jeandel-hermes
Marie Jeandel et Hermes du Moulin II - Ph. Cosinus Prod

Après les seniors en janvier, le pôle France de saut d’obstacles a accueilli la jeune classe de la discipline. A la suite des dix-sept couples à poney et des douze juniors réunis par Marcel Delestre un week-end durant, Jean-Maurice Bonneau avait invité treize jeunes cavaliers.

Cette catégorie, au niveau jugé « disparate » par l’entraîneur national, avait été privée l’an passé de représentants aux championnats d’Europe, pour ne pas gaspiller l’enveloppe fédérale. Les polémiques à ce sujet sont closes, reste à savoir si les championnats d’Europe qu’accueillera le Touquet du 3 au 6 juillet se passeront aussi de tricolores ? « Depuis j’ai fait mon autocritique, affirme Jean-Maurice Bonneau, l’an passé je ne m’en suis pas assez occupé. Sans chercher à me disculper, j’ai récupéré ce poste dans une année de Jeux Mondiaux après des Championnats d’Europe loupés, ma priorité est allée aux JEM. Après Jerez, je me suis demandé s’il fallait ou non que je continue avec les jeunes. En réponse au souhait de la DTN, j’ai décidé de poursuivre, mais d’anticiper notamment avec ce stage. »

Photo: Marie Jeandel et Hermes du Moulin - Cosinus Prod

A l’instar de leurs aînés, Anna Chambaud, Cindy Chercheve, Julien Daunat, Pauline Guignery, Marie Jeandel, Antoine Katz, Adélaîde Malandin, Romain Marteau, Jean-Baptiste Marteau, Edouard Mathé, Valentine Pozzo di Borgo, Thomas Rousseau et Antoine Serre ont suivi un programme bien calé alternant la monte, le visionnage de leurs vidéos respectives, l’intervention du vétérinaire fédéral où une sensibilisation contre le dopage humain et animal a tenu une large place.« Ces deux jours m’ont permis de faire plus ample connaissance avec ceux qui abordent leur première année et de resserrer les liens avec les autres. S’ils ont des profils très différents, de l’étudiant au futur pro, ils ont été très assidus. Des fax arrivent depuis sur mon bureau pour convenir du meilleur programme de tel ou tel. Je pense que cette année, il va y avoir matière à composer une bonne équipe, six couples se détachent… mais je ne les citerais pas car je tiens à ce qu’une véritable émulation se créée entre eux afin de tirer tout le monde vers le haut. L’objectif pour qu’ils soient prêts en juillet est de leur faire dépasser le niveau GP national. Comme pour les seniors, les programmes seront étudiés à la carte, et pour les plus avancés je vais essayer de leur faire des places dans les CSI-A Français. »

Photo: Romain Marteau - Cosinus Prod