La poisse à Vegas
jeudi 16 avril 2009

londres8-cornelissen-parzival
Adelinde Cornelissen et Parzival © Kit Houghton/FEI

Débuts difficiles pour la finale coupe du monde de dressage à Las Vegas : l’une des favorites pour le podium Adelinde Cornelissen a dû déclarer forfait sur place.

Une blessure au tendon est apparue sur Parzival lors de la session d’entraînement hier après midi. La plus jeune cavalière de cette finale Adelinde Cornelissen, révélation du circuit et gagnante de 3 étapes, a dû déclarer forfait. Ils ne seront donc plus que 14 au départ du Grand Prix aujourd’hui. Les cavaliers français suivront en particulier l’allemande Monica Theodorescu qui vient depuis plusieurs années maintenant les faire travailler chaque hiver lors des stages de regroupement organisés par Alain Francqueville. Monica sera avec Whisper la dernière à dérouler le Grand Prix.La poisse ne s’est d’ailleurs pas cantonnée aux cavaliers, elle a aussi gagné le jury : le juge italien Vincenzo Truppa a dû être remplacé au dernier moment par le juge de réserve Maribel Alonso de Quinzanos à cause d’un évènement totalement imprévisible : l’avion qui amenait à Vegas Vincenzo Truppa a dû se poser en catastrophe en Irlande quand le pilote a été victime d’une attaque cardiaque ! Logés sur place les passagers devraient être amenés à New York aujourd’hui.

Du côté du CSO, pour l’instant tout va bien et la « start list » est parue. Ils seront 45 sur la première étape du jour. Pas de français mais du sang français chez plusieurs chevaux à l’instar de Tresor (Papillon Rouge) , Baloufino (Baloubet du Rouet), Up Chiqui (Quidam de Revel)…et des selle français à commencer par le plus populaire, le petit Itot du Château (Le Tot de Semilly x Galoubet A) sous la selle australienne d’Edwina Alexander. On verra aussi Grimm St Clair (Laudanum x Invincible) avec Thomas Velin, Guarana Champeix (Rivage du poncel x Jalisco B) avec Rutherford Latham et Mukasteer (Cabdulla du Tillard x Silent Hunter) avec la néo-zélandaise Anna Trent. Par ailleurs il est kwpn mais a longtemps évolué avec Hervé Godignon : Obelix concourra avec le Prince Abdullah Al Saud.