Laurie Belle signe sa première victoire
vendredi 06 juin 2003

guerlédan-arrivée
Ph. D.R.

Les conditions étaient très difficiles la semaine dernière lors de la course internationale de Guerlédan : chaleur et humidité n'ont pas aidé les candidats. Cela ajoute encore au mérite de la bretonne Laurie Belle et de son cheval Flipo.

Après Philippe Thomas en 2001 et Sunny Demedy en 2002, c'est à Laurie Belle d'inscrire son nom sur la liste des vainqueurs de la course de Guerlédan.

Cette victoire mérite d'autant plus d'applaudissement que les conditions météo de ce 31 Mai ont été exceptionnellement difficiles en centre Bretagne pour les 44 concurrents au départ : humidité maximale le matin (plus de 90% à 6h30) et chaleur torride l’après-midi (arrivées entre 17h et 20h30).

Au final, les vétérinaires ont du arrêter les deux tiers des chevaux dont certains pour raisons métaboliques : non récupération cardiaque, flutter, « insolation ». Ils n'étaient que 15 à l’arrivée.

C’est donc sur ce parcours très sélectif qu’un trio de tête s’est formé dès le début de la 3ème boucle (km 79 à 114). Après un bon bain dans la douve des Forges (son cheval a raté le pont…), Pierre OLLIVIER rattrape Géraldine BRAULT, Laurie BELLE, et organise les relais. Les poursuivants semblaient alors bien loin et le petit groupe joue la sécurité. Ils ont cependant été rattrapés en fin de boucle par Rosemarie PENFORNIS et Claude PLACES. Pierre a alors redémarré rapidement pour les distancer, opération réussie car ces deux derniers ne repartiront pas sur la 4ème boucle (éliminations métaboliques).

G.BRAULT est reparti en tête sur la dernière étape, mais L.BELLE puis P.OLLIVIER l’ont rattrapé au bord du canal. FLIPPO HUELLA, le cheval de Laurie BELLE s’est alors envolé dans une côte et ils ne l’ont pas revue. Grand galop sur le canal à nouveau, les spectateurs massés à Goarec lançaient alors les pronostics : le cardiaque exceptionnel de FLIPO serait-il encore capable d’encaisser ? ses puissantes masses musculaires l’aideront-il dans les dernières côtes ou joueront-elles en sa défaveur en retardant son refroidissement ?

Sur les landes de Liscuis, Laurie a frissonné malgré la chaleur étouffante. L’ardoisière, les allées couvertes, les korrigans tapis dans la bruyère, la portion bitumée du dernier tronçon, on pouvait voir presque à 1 km, toujours personne derrière. La dame avec le bouquet qui attendait à l’entrée de l’hippodrome improvisé, l’arche d’arrivée, le contrôle véto, ça passe, elle a gagné !

1 FLIPO HUELLA et Laurie BELLE (29) 15,81 km/h2 GALAGOLAN DU DESERT et Géraldine BRAULT (56) 15,75 km/h3 EL SHAGAR AL SHATAN et Pierre OLLIVIER (22) 15,46 km/h