Le Horse-ball en démonstration aux JEM de Jerez.
dimanche 22 septembre 2002

Les Jeux olympiques présentent des jeunes disciplines en démonstration, pourquoi n’en serait-il pas de même pour les Jeux équestres mondiaux ?

Ainsi à l’initiative du responsable espagnol du horse-ball, Ricardo de la Torres, et avec le soutien des responsables français Thomas Soubes et Franck Reynes, des matchs de démonstration se sont tenus dans l’enceinte de Chapin. L’entraîneur national Thomas Soubes a envoyé en Espagne 8 joueurs issus principalement des équipes vedettes de la région parisienne, Gif sur Yvette et Chambly. Avec la présence de 4 joueurs représentant l’Espagne, l’Italie, l’Autriche et la Belgique, ils ont formé deux équipes, une purement française et l’autre internationale baptisée Jerez 2002. Pour Thomas Soubes la présence du horse-ball aux JEM est une occasion de promouvoir la discipline auprès des fédérations des différents pays et de se rapprocher de la FEI : « Actuellement le horse-ball n’est pas une discipline reconnue par la FEI. Nous avons créé une Fédération Internationale de horse-Ball pour codifier les règles. Il y a déjà des rencontres internationales à l’occasion de tournois en France et dans quelques pays. L’an dernier le championnat d’Europe a réuni 8 nations. Le prochain se déroulera dans 2 semaines au Portugal. Nous aimerions aussi nous faire connaître auprès de pays qui ont des jeux équestres traditionnels proche de la discipline. Notre objectif est d’organiser un championnat du monde. » Après un entraînement le jeudi soir, les équipes ont évolué le samedi soir et le dimanche à 13 h sur le terrain de Chapin 2.