Le Top des enseignants
jeudi 16 octobre 2008

lamotte8-page
Sandrine Page - Ph. FFE/L'Image du Jour

L’élargissement de la manifestation à quatre disciplines et la présence de cavaliers en formation ont donné de l’ampleur au rendez-vous dans une ambiance studieuse où la place de l’échange et de la connivence entre collègues prenait toute son importance.

Rares étaient les enseignants qui ne connaissaient pas encore le Parc équestre fédéral mais cette fois ils avaient laissé à la porte de la sellerie, stress, urgence et management d’élèves. Hors course, les vélos n’étaient pas de mise, les engagés prenaient le temps de faire la causette d’une carrière à l’autre. Il n’y avait « no limit » à prendre son temps et à s’occuper de soi ! De son côté, le staff fédéral au grand complet puisque l’occasion était donnée de réunir les Présidents des Comités Régionaux, avouait sa satisfaction devant l’affluence. Serge Lecomte le précisait volontiers dans son billet de bienvenue alors que la pression était forte sur place pour qu’il accepte d’arrêter une date, ces mêmes lieux, pour la prochaine édition : « l’enseignant qui accepte le verdict du sport cherche à s’améliorer et à mieux travailler ses chevaux. La compétition est source de bonne équitation ». La motivation se trouvait forte à tous les niveaux et les cavaliers profitaient de l’opportunité du second engagement gracieux (au total 687 départs en compétition) pour renouer ou découvrir une discipline qu’ils ne côtoient pas d’ordinaire.

Trois niveaux étaient au programme pour chaque discipline. Pour la partie « Championnat », on retrouve sur la première marche un véritable brassage de génération et des horizons différents. En effet, Olivia Desse Carmignac (Jaloubet) remporte la victoire en CSO. A 23 ans, elle est en formation sur la structure familiale dans l’Aisne. Elle a beaucoup apprécié le contact avec ses futurs homologues ainsi que les tours concoctés de manière nec plus ultra par Serge Houtmann. Pour le CCE, c’est Didier Schauly (Imbattable) dont on connaît bien l’importance du cursus professionnel et sportif qui monte sur la première marche : « ce rassemblement de professionnels, de disciplines et de générations est à voir perdurer » explique-t-il . « C’est intéressant de brasser les idées et de rencontrer les représentants fédéraux sous un autre jour ». Pour le Hunter, le cavalier local Jeremy Moreau (Jamna d’Hebecourt), instructeur de fraîche date gravit le podium. Il appréciait également de se mesurer dans le championnat CSO. Pour le Dressage, Sandrine Page, enseignante indépendante francilienne depuis trois ans remporte la victoire : « Bien que mes élèves participent sur diverses disciplines, j’ai privilégié ma discipline de prédilection. Cette nouveauté est de très bon augure ».