Leopold Van Asten devant son public
lundi 21 août 2006

vanasten
L. Van Asten & Fleche Rouge*VDL Groep - Ph. Cosinus Prod

Les écuries de Jan Tops accueillaient ce week-end un CSI*****, où bon nombre de cavaliers français avaient fait le déplacement.

Le Grand Prix d’hier se courait en deux manches, suivies d’un barrage. Seuls deux cavaliers français ont réussi à se hisser parmi les meilleurs pour participer à la seconde manche : Philippe Léoni et Philippe Rozier. C’est finalement le second qui réalisera la meilleure performance en pouvant accéder au barrage, et finir quatrième derrière Leopold Van Asten/Fleche Rouge*VDL Groep, Gerco Schröder/Eurocommerce Milano et Ludger Beerbaum/Gladdys S. Le Français était en selle sur Jadis de Toscane, ce beau gris fils de Quidam de Revel et propriété de Christian Baillet. La cinquième place revient à Samantha McIntosh et Loxley 38 pour la Bulgarie. Comme les deux premières, les six et septièmes places sont néerlandaises, avec respectivement Albert Zoer (Lincoln) et Angelique Hoorn (O’Brien). Avec une faute en seconde manche, Philippe Léoni et Cyrenaika FRH se voient relégués à la douzième place.C’est Gerco Schröder qui avait remporté la première qualificative pour le Grand Prix. La seconde qualificative est revenue à Jessica Kürten et Castle Forbes Libertina, le Selle Français Ideo du Thot était sixième sous la selle du Suisse Beat Mändli, et Hubert Bourdy prenait la septième place avec Eve des Etisses.Se disputait samedi le Derby, qui a souri à Markus Fuchs et Sylver II, réalisant le plus rapide des onze sans-faute de l’épreuve. Ils devancent le couple spécialiste de ce genre d’épreuve, Ludo Philippaerts/Tauber vh Kapelhof. Grégory Wathelet est troisième pour l’Ukraine, avec Julot Trefle, un cheval que montait Christian Hermon.En parallèle de cette étape du GCT, un concours réservé à des invités était organisé. La finale est remportée par le belge Bart Soaters en selle sur Lelie. Marie Hécart/Vitesse Greenfield et François-Xavier Boudant/Kannan’s Girl Z sont six et septièmes en raison d’une faute au barrage.

Crédit photos :Ken Braddick et Cosinus Prod