Les Anglais (presque) maîtres chez eux
lundi 18 août 2003

jerez-salzgeber-rusty-salut
Ulla Salzgeber et Rusty - Ph. Cosinus Prod

Le soleil brille aussi en Grande Bretagne, mais la chaleur, tempérée par un vent léger, n’a pas trop accablé les trente et un couples du premier groupe du Grand Prix.

D’ores et déjà, grâce à un Rusty impérial (78,25%), l’Allemagne tient à distance le lot de ses poursuivants : l’Espagne et la Grande Bretagne qui à l’issue de cette première journée devance les Pays Bas. La France, elle, semble mal partie dans sa quête de qualification olympique.La Grande Bretagne, qui est même pour l’instant devant la Hollande du fait de stratégies d’engagements différentes, est en passe de reléguer au rayon des mauvais souvenirs sa prestation de Jerez (10e) et de décrocher ainsi son billet pour Athènes. La nouvelle merveille anglaise a pour nom Wie Weltmeyer qu’Emma Hindle a mené à la 4e place de ce classement intermédiaire avec un respectable 71,08%. Tonnerre d’applaudissements à la sortie du rectangle, chauvinement acquis à sa cause, c’est compréhensible.

Les quelques Français présents dans les tribunes de ce haut lieu de l’obstacle (les « jumpers » courent d’ailleurs le CSI sur le terrain voisin, célèbre pour son incroyable butte) n’auront pas eu ce plaisir. « Après un bon travail au trot, Diabolo Saint-Maurice a enchaîné faute sur faute au galop », déplore Margit Otto-Crépin. Hubert Perring confirme : « Tout le début était fluide, puis j’ai eu la sensation d’un manque de régime derrière », là où la chef d’équipe a plutôt l’impression que le cheval « ne peut pas aller au bout de sa reprise quand il a beaucoup donné au début ». Verdict sévère : 62, 29% et une 23e place qui n’en restera pas là. Très déçu Hubert. D’autant qu’il passait en premier « car il est le seul à avoir l’expérience d’un championnat et une bonne prestation pouvait servir d’ascenseur », précise Margit. Du coup, Odile van Doorn déclare avoir « joué la sécurité surtout sur les piaffers. (…) La jument progresse dans plein de choses, mais elle est en chaleur et, en fait, j’ai attribué à cet état ce qui en fait était une envie d’uriner. Elle a fait une mare en rentrant au box. Cela ne lui était jamais arrivé. » Bilan un bon début de reprise avec beaucoup de 7 et des notes en baisse à partir des pirouettes pour un 63,25% final et une 21e place.

Il faudrait un miracle pour que demain Julia Chevanne-Gimel (Calimucho) et Karen Tebar (Castello l’Ami) réussissent à inverser le cours des choses. Pour le moment, le Canada est mieux placé pour rêver d’Athènes, mais surtout l’Autriche qui peut même penser podium européen puisqu’elle a encore deux très bonnes cartouches à passer demain. Elle sera en concurrence avec l’Espagne bien sûr – mais l’argent ne devrait pas lui échapper - la Grande Bretagne et la Hollande.Mais la course n’est gagnée – ou perdue - que le poteau franchi !