Les "Mûrier" d'Eric Navet
mardi 05 février 2002

navet et darius du murier
Darius du Mûrier et Eric Navet - © Pierre Costabadie

Premier avec Darius du Mûrier et troisième avec Dollar du Mûrier, Eric Navet a fait main basse sur le Grand Prix de la Ville de Nantes

Bien que le concours de NANTES soit le 1er de la saison et qu’il s’inscrive dans la préparation des chevaux pour l’étape Coupe du Monde de Bordeaux, le public nantais a quand même assisté à une belle épreuve, les 36 partants ayant déroulé des parcours de grande qualité. Cette édition 2002 voit l’arrivée d’un second chef de piste, l’international Serge HOUTMANN. Jean Maurice BONNEAU s’estime satisfait de la manière dont le Grand Prix a été construit, avec un barrage qui permettait d’aller vite sans mettre les chevaux en difficulté. La veille, chaque cavalier a préparé ce Grand Prix à sa manière. Certains, comme Florian ANGOT ou Michel HECART, ont préféré régler leurs chevaux sur le prix Frantour, un Barème A au chrono; d’autres comme Eric NAVET ou Julien EPAILLARD ont choisi l’épreuve de puissance des six barres (prix CIL Atlantique) pour régler leurs chevaux sur la hauteur. Seul cavalier à avoir qualifié trois chevaux pour le barrage (Darius et Dollar du Mûrier, et Ella du Moulin), Eric NAVET est le premier des 12 barragistes à prendre le départ, avec Dollar. Mené avec aisance et précision, l’impressionnant Dollar ne sera détrôné de la tête que par son compagnon d’élevage et d’écurie, Darius. Mais c’était sans compter sur le « meilleur cavalier » du concours, Michel HECART, qui parti en dernier, joue les troubles fêtes avec Quilano de Kalvarie et se glisse entre Darius et Dollar. Petite déception pour First de Launay et Florian Angot qui ne sont que 4e, alors que l’étalon des Haras Nationaux fils de Laudanum a conquis le public nantais pour sa grande régularité tout au long du concours.

Michel HECART est récompensé par Watermann en tant que « meilleur cavalier du concours », avec 8 classements sur les 3 jours d’épreuves.

Deux anglo ont été remarqués à NANTES : - l’étalon des Haras Nationaux Fusain du Defey monté par Michel Faumont est un fils de Phosph’or courageux, doté d’un bon mental et réactif. Un peu en difficulté sur sa première épreuve, le petit gris a été de mieux en mieux tout au long du concours, y compris dans le Grand Prix... - le fils d’Ultra de Rouhet, Fandzi de St Paul, est un très beau bai monté par Hervé Godignon, auteur d' une belle démonstration dans l’épreuve des six barres.

First de Launay, bien que soumis aux prélèvements comme tous ses copains étalons, avait une forme remarquable à NANTES où il emporte les prix Destinea et Frantour et termine 4e du Grand Prix. Florian ANGOT explique que malgré sa mise à la disposition des Haras Nationaux pour la monte, le cheval n’est pas arrêté . En effet Florian habite à proximité et peut continuer à le travailler, d’autant plus que le cheval n’est pas chaud. Incontestablement un excellent cheval de sport, des questions sont toutefois en suspens pour la carrière de reproducteur de ce bel étalon dont la semence n’est pas congelable, et qui semble présenter des problèmes de fertilité.