Les femmes toujours à l'honneur
lundi 26 août 2002

comp-lamb-gourbi
Emilie Lambert et Gourbi.

Après le podium des trois françaises au Championnat du Monde en 2000, ce sont encore trois femmes qui ont pris la tête de la course compiègnoise le 24 août 2002.

Julien Collange, qui menait depuis le 2ème vet gate, et Emilie Lambert, sur ses talons pendant la dernière boucle, se sont lancés dans un sprint final effréné depuis l'allée des Beaux Monts. Julien l'a payé cher puisque son DAKOTA s'est fait éliminer au contrôle final pour boiterie. Emilie et GOURBI ont donc pris la tête avec une moyenne de 17,18 km/h. Derrière elle, se sont classées Renée Laure Koch (BOREA DE GHAZAL) et Régine Bollon (EM'SIKA) avec des moyennes de 16,82 et 16,46 Km/h.Maya Killa Péringérrard et Sunny Demedy, les deux françaises sélectionnées pour participer aux Jeux Equestres Mondiaux de Jerez (Espagne) dans quelques semaines, ont été éliminées au terme de la 4ème boucle (Saint Jean aux Bois).

Le prix de la meilleure condition du cheval de 7 ans a été décerné à HELIA DU PORTO, le cheval de Laurie Belle classé 12ème sur le parcours. Cette nouvelle distinction illustre la volonté de Nicolas Wahlen, organisateur de la course, de faire de Compiègne le rendez-vous mondial des jeunes chevaux d'endurance. Il a d'ailleurs annoncé, lors de la remise des prix, sa volonté de créer l'année prochaine un Championnat du Monde des Chevaux de 7 et 8 ans. « A l'image de ce qui se fait en CSO à Lanaken ou au Lions D'Angers en Concours Complet, l'endurance a besoin de valoriser ses jeunes chevaux. A 5-6 ans, le cheval d'endurance est encore en cycle de formation. A 9 - 10 ans, il est au faîte de ses performances. Pendant la période intermédiaire 7 - 8 ans, il a besoin d'une montée en puissance progressive afin de ne pas s'épuiser contre des concurrents plus expérimentés. C'est pourquoi je souhaite réserver une épreuve de haut niveau à cette classe d'âge. J'espère que Compiègne 2002 convaincu par la qualité de ses sols et sa capacité d'organisation et qu'en 2003 nous accueillerons le Championnat du Monde des chevaux de 7 et 8 ans», explique-t-il. Une liste de soutien est ouverte : open-60@wanadoo.fr.

Grande première dans la région : la course a été ouverte vendredi soir par un concours de poulinières d'endurance organisé par le Groupement des Eleveurs de Chevaux d'Endurance (GECE) du Nord pas de Calais dont un des animateurs n'est autre que Vincent Dupont, grand cavalier d'endurance. Quinze juments ont été présentées : 8 saillies par des étalons reconnus dans la discipline et 7 suitées de poulains aux origines prometteuses. La particularité de ce concours est de ne pas simplement juger les modèles et allures, mais de prendre aussi en compte la « labellisation » endurance (origine « endurance » des parents) et l'impression d'ensemble (race, espèce, présence et harmonie fonctionnelle).