Les prochains JEM à Aix la chapelle en 2006.
samedi 21 septembre 2002

Deux candidats pour l’organisation des prochains Jeux Equestres Mondiaux (2006) : Lexington (KY) au cœur du bluegrass country et Aix la Chapelle dite « la Mecque » du sport équestre.

Un choix intéressant et difficile : l’ouverture avec les risques inhérents à un envol vers l’Amérique après quatre précédents européens (Stockholm 90, La Haye 94, Rome 98 et Jerez 02) ou le recentrage sur une valeur sûre située au centre du « golden triangle » Pays Bas, Belgique, France, Allemagne. C’est Aix la Chapelle qui l’a emporté. La décision a été prise avant la fin de ces JEM par les membres du comité exécutif de la FEI au nombre de six (SAR Dona Pilar de Bourbon, présidente de la FEI représentant l’Espagne, le Grec Freddy Serpiery,1er vice-président, le Vénézuelien Leopoldo Palacios, 2e vice-président, le Brésilien Guilherme Sarmento trésorier et l’Américaine Jane Clark membre du bureau auquel participait à titre consultatif l’Allemand Handfried Haring). Une décision issue d’un consensus se plaisait à souligner la présidente de la FEI lorsqu’il lui fut demandé comment s’était faite la décision. Pas plus de détails en ce qui concerne les arguments. Il semble en effet que sur les plans techniques et financiers les deux dossiers étaient aussi solides. L’Allemagne a probablement tiré bénéfice de l’effet de la candidature de Dusseldorf pour les JO de 2O12. En effet dans ce cadre Aix la Chapelle serait le site dédié aux sports équestres. Dans ce cadre, selon nos informations, Aix la Chapelle bénéficierait de subventions liées à la préparation de ces JO qui s’élèveraient à 20 millions d’euros. C’était, semble t’il, à prendre ou à laisser. Pragmatiques les membres du comité exécutif n’ont pas hésité. A cela s’ajoutait la persévérance récompensée des Allemands qui présentaient leur candidature pour la troisième fois.