Levallois, victoire à l’italienne
jeudi 20 avril 2006

caen2005-levallois
Eric Levallois - Ph. Christophe Bricot

L’Italie aura décidément été la destination de prédilection pour préparer la saison extérieure. Pour ceux qui n’ont pu prendre part au Toscana Tour, les CSI*** de Pioltello et Cervia, ce week-end, offrent une seconde tournée. Eric Levallois et Diamant de Semilly-Ecolit ont débuté par une victoire de « travail » dans le Grand Prix… Interview depuis les alentours de Milan.

Contrairement à Cervia, Pioltello est un concours méconnu pourquoi avoir choisi d’y participer ?A Arezzo toutes les places étaient prises, ce déplacement permettait de faire quand même une tournée de deux concours trois étoiles sur l’herbe avec de la concurrence avant le CSIO de La Baule.

Présentez nous un peu le « Centro ippico de l’elefantino ».Comme Cervia où nous sommes pour ce deuxième week-end, Pioltello se trouve dans la banlieue de Milan. Il offre un terrain en herbe d’une bonne taille avec de jolis obstacles. Le terrain était un peu ferme les premiers jours, il a du être sablé. L’organisation était vraiment agréable.

Racontez nous ce Grand Prix.Le Grand Prix était assez difficile avec des verticaux à 1, 55 m voire 1,60m, des combinaisons délicates (construit par Giovanni Bussu). D’ailleurs en première manche il n’y a pas eu un seul sans-faute. Nous avons fait faute comme beaucoup sur la palanque en sortie de rivière. Douze couples ont été repris au second tour. Avant d’entrer en piste j’avais pu voir un passage avec un temps intermédiaire, j’ai donc décidé de serrer raisonnablement mes virages tout en restant dans une optique de travail. Diamant a joué le jeu pour finalement afficher le meilleur chrono des quatre sans-faute.

Aujourd’hui quelles sont vos sensations avec Diamant, a t-il retrouvé toute sa compétitivité ?Après ses victoires en indoor aux CSI*** de St-Lô et Caen, et deux mois consacrés à sa carrière d’étalon, Diamant a repris sur le national puis l’international d’Auvers (six classements sur six sorties !) avant de venir en Italie. Le week-end dernier, il ressautait sur l’herbe pour la première fois depuis un an. Les deux premiers jours ça n’a pas été terrible, il était pressé dans tout ce qu’il faisait. Puis mes sensations ont été en progression au fil des trois jours.Aujourd’hui ce n’est plus le même cheval que j’ai, son expérience me permet de le travailler beaucoup en extérieur, de l’aérer souvent, de fait il est très frais. Il lui reste encore une énorme marge de progression. Après l’Italie nous nous concentrerons sur deux dates clefs que sont les CSIO de La Baule (4-7 mai) et Aix-la-Chapelle (17-21 mai).

Comme la semaine passée à Pioltello, Eric Levallois et Diamant de Semilly représenteront les couleurs françaises à Cervia aux côtés d’un autre couple présélectionné pour les JEM, Patrice Delaveau et Jumpy des Fontaines (qui ont du abandonner dans le GP après avoir déferré au n°3), mais aussi de Marie Pellegrin et Ice d’Ancoeur, Joelle Cairaschi-Dagut et Jamal de Juraire.

Photo d'archive de Christophe Bricot