Manon de la Lande clôt la saison par une nouvelle victoire
mardi 09 décembre 2008

stlo8-schillewaert-manon
Franck Schillewaert et Manon de la Lande © Jean Bougie

Franck Schillewaert peut être satisfait de Manon de la Lande. Elle survole le Grand Prix (1,35m, 1,40m) de ce week-end au St Lô Jump A.E.C et clôture en beauté la saison de CSO en Basse Normandie.

15 concurrents, tous sans faute au tour initial, repartaient en seconde manche. La fille de Quito de Baussy s’est montrée très respectueuse et la plus véloce pour renouveler un sans faute rondement mené qui ne permettait finalement pas à François Xavier Boudant de l’emporter malgré les deux beaux tours de Mondain Normand. Les haut-normands Xavier Vacher et Haram d’Auvers prennent la troisième place.Rudy Cock, déjà troisième la veille avec Mach de Bignon n’a pu réaliser le doublé dans le Grand Prix de la Communauté de Communes de l’Agglomération St Loise alors qu’il s’était assez facilement imposé fin novembre.

Saluons l’excellente année 2008 du couple vainqueur qui cumule tout de même à 8 ans ISO 158 (Bso +20) et plus de 17 000 € de gains en 2008 sur des épreuves à 1,35m et 1,40m. wem>« Manon a pris confiance tout au long de la saison. Elle est maintenant très compétitive à ce niveau. Je sais ce qui lui convient. J’ai par exemple changé d’embouchure entre les deux manches et mon ressenti a été bien supérieur au deuxième tour où elle a pris 20 cm de marge sur chaque saut ».

Voici donc une saison de concours 2008 qui se termine en Basse Normandie sur une quinzaine active dans le CPE. 1100 parcours pros et amateurs ont été effectués il y a 15 jours, près de 700 ce week-end... « Le tout sur une période où les années précédentes il ne se passait rien à St Lô à l’entrée de l’hiver» indique Philippe Epaillard, Président de l’Association des Ecuries de Concours (A.E.C).Cependant, quelques inquiétudes étaient palpables ce week-end car des sites de concours (dans le Calvados) ont récemment annoncé leur intention de ne pas se positionner sur le calendrier 2009. D’autres haras organisateurs ont changé de propriétaires ou font actuellement l’objet de transactions et pourraient prendre de nouvelles orientations. Gageons que des associations dynamiques prendront le relais et feront émerger de nouveaux projets dans les mois à venir. Restons donc confiants !