Marchant sur l'or
mardi 08 août 2006

deauville6_marchand
Ph. Scoop Dyga

Un poulain en or ! Le Prix Maurice de Gheest, deuxième des quatre groupes I du meeting de Deauville, a été remporté avec magie par le pensionnaire de Freddy Head, Marchand d’Or.

Décevant dans le Prix de Ris-Orangis (groupe III), déconcertant dans le Prix Maurice de Gheest. Après son échec lors de sa dernière course à Maisons-Laffitte, Marchand d’Or a fait volte face ce dimanche sur la ligne droite de Deauville en s’imposant de façon magistrale. Ayant tiré leçon de sa contre performance mansonnienne, le poulain a cette fois-ci attendu à l’arrière du peloton jusque dans les quatre cents derniers mètres. Ce n’est que lorsqu’il a vu le jour que son jockey Davy Bonilla a sollicité Marchand d’Or qui a laissé en quelques foulées l’impression que ses adversaires reculaient. Après le poteau des deux cent derniers mètres, les dés étaient jetés. Satri, très bon finisseur, s’est emparé du premier accessit. Venu de l’autre côté de la piste, le pensionnaire de Jean-Louis Beguigné a confirmé sa place parmi les plus grands flyers européens. Car ce sprint de 1300 mètres a opposé cette année encore les français aux anglais engagés en masse : onze anglais pour dix sept partants ! Le premier poulain de nos confrères outre-atlantique , Amadeus Wolf, est arrivé sans fausse note à la troisième place. Ont suivi Kodiac, auteur d’un parcours convaincant et Quiet Royal qui a malheureusement manqué de chance.

Dix ans après Anabaa, Freddy Head renoue avec le Prix Maurice de Gheest mais cette fois ci en tant qu’entraîneur. L’ancien crack jockey remporte ainsi le premier groupe I de sa carrière avec Marchand d’Or. Fils de Marchand de Sable et de Fedora, le trois ans a gagné sa première course en mars dernier à Compiègne. Il a également fait sien le Prix du Pont Neuf (Listed) puis le Prix de la Porte Maillot (groupe III). Ses éleveurs-propriétaires, Jean-Louis Giral et sa femme qui l’ont fait débuté dans un réclamé ont inscrit leur nom aux engagements d’un groupe I pour la première fois. Cependant, ses premières n’ont rien à voir avec ce que l’on appelle la chance du débutant, car c’est incontestablement avec talent que Marchand d’Or a brillé dans l’unique groupe I européen disputé sur cette distance.

Photo Scoop Dyga : www.scoopdyga.com