Michel en convalescence et Marie en partance
mercredi 13 décembre 2006

michel hécart - that's life
ph : cosinus prod

Suite à sa chute au CSI***** de Paris, Michel Hécart a du renoncer à concourir au CSI***** de La Corogne (15-17 décembre). Sa fille Marie, part quant à elle , pour quelques mois outre-atlantique

« J’ai monté comme un junior, en voulant mettre 4 foulées où il y en avait cinq longues ce qui est impossible pour That’s Life, j’ai été sanctionné comme il fallait ! ça remet les idées en place ! That’s Life était bien engorgé au niveau d’un genou au lendemain du concours, il a lui aussi écopé de 15 jours d’arrêt le temps d’être à nouveau droit. » Consigné avec une belle luxation de l’épaule, Michel Hécart ne perd pas le sourire, et s’avoue surtout déçu de passer à côté d’un grand concours comme le CSI***** de M. Ortega, notamment propriétaire de la marque Zara. Michel ne reprendra donc qu’en début de saison prochaine avec les CSI de Nantes et Bordeaux…mais toujours sans Kannan.

« Avec lui l’objectif est de reprendre à Arezzo, lors de la tournée de Toscane mi-mars. Depuis son opération l’an passé, reprises et convalescences n’ont cessé de se succéder. Au départ il s’agissait d’une intervention simple pour lui enlever un bout de métatarsien qui se promenait dans un postérieur. A la suite il a fait un mois de boxe, il a repris sans problème, c’était un lion sur le plat, ses membres étaient nickels mais dès que l’on a ressauté il a bougé au niveau d’un tendon avant qu’un suros ne s’y mette ! A force de chercher on s’est aperçu qu’il avait un canon légèrement fissuré, il a donc fait trois mois de boxe. Et depuis un mois et demi il a repris doucement le travail. Mais ça va être assez long pour lui faire reprendre de la condition car forcément après trois mois d’immobilisation il est complètement démusclé. J’espère que cette fois nous sommes sur la vraie voie de la consolidation. »

Si chez les Hécart, le père est convalescent la fille, Marie, s’envole. Cette semaine, le 15 décembre, la Normande prend la direction de la Floride.

Après avoir clos la société qu’elle partageait avec François Xavier Boudant - qui vient lui, d’être embauché dans l’écurie de Michel Hécart - elle rejoindra un nouveau patron, Eric Lamaze. Elle prendra place pour quelques mois dans le staff du marchand canadien, où se trouve déjà de longue date un autre français, Yann Candelé. Avec quelques 60 chevaux de commerce venus du Canada, le team Lamaze courra les six semaines du Winter Equestrian Festival (31 janvier-18 mars 2007). Une belle expérience en perspective pour cette cavalière tenace !

Photos d'archive par Cosinus Prod