Motivation des troupes à Marrakech
mercredi 14 janvier 2004

marrakech-groupe-jo
Photo PSV Jean Morel

Retour des équipes de France et du staff technique après trois jours de séminaire au Maroc pour préparer les JO d’Athènes. Les Tricolores sont plus motivés que jamais !

Quelques visites culturelles, un plongeon dans la piscine, un bon gueuleton et une escapade en 4x4 dans l’Atlas... les cadres techniques de la FFE et les cavaliers avaient bien les pieds au Maroc, mais déjà la tête en Grèce ! Entre réunions de travail, discussions passionnées et échanges techniques, tous ont fait preuve de détermination, d’écoute et d’un bel esprit d’équipe.« Ce séminaire marque vraiment le début de la campagne olympique, explique Olivier Le Page, directeur technique national. Il avait deux objectifs principaux : souder le groupe, mais aussi peaufiner les programmes et l’organisation générale. Le faire au Maroc présentait les avantages du dépaysement et de l’isolement. Il y eu une ambiance formidable. Tout le monde est déterminé à se battre pour ramener des médailles. Ils sont tous motivés à bloc. C’est vraiment encourageant. »Lors du tour de table final, les cavaliers ont tous évoqué le désir d’avoir plus de travaux pratiques dans le domaine médical (préparation physique...), mais surtout plus d’occasions d’échanges techniques entre les différentes disciplines.

« Ce genre de séminaire est indispensable pour la cohésion du groupe, et celui-là est certainement le plus réussi de tous ! Discuter avec les cavaliers du complet et du dressage est toujours très enrichissant. Ça montre qu’on va tous dans le même sens, au même endroit et pour les mêmes raisons. C’est tout un groupe, et pas seulement le CSO qui se lance dans cette formidable aventure olympique. Et puis, là, j’ai pris conscience que nous sommes déjà en préparation. Ça y est, on a un petit pied dedans ! »

Contrairement à Gilles Bertran de Balanda, Julia Chevanne-Gimel, vingt-huit ans, fait ses premiers pas dans la cour des grands. A la fois impressionnée mais très impatiente de rencontrer les autres cavaliers, elle s’est très vite intégrée au groupe. « C’était génial ! Ils ont tous un enthousiasme communicatif. Et un tel professionnalisme... J’étais vraiment flattée de partager ce moment avec eux. J’ai appris beaucoup de choses. Ça donne encore plus envie de faire partie du voyage à Athènes ! Maintenant, si je gagne ma qualification, même si je pars seule en dressage, j’ai vraiment le sentiment d’avoir une équipe derrière qui me soutient. C’est extraordinaire ! »

Légende photo: l'ensemble des participants au séminaire de Marrakech PSV Jean Morel