Olivier Robert et Incas de l’Oasis victorieux
lundi 28 février 2005

versailles_pro&
versailles_pro&

Cette nouvelle édition du National 1 de Versailles qui s’est déroulée les 26 et 27 février en indoor a été un peu contrariée par la neige (détente extérieure) et l’ambiance particulière qui règne dans ce club cinquantenaire suite à la mise en concurrence de l’association en place par la mairie avec l’UCPA.

Ainsi, Colette Des Ormeaux, la directrice du club a-t-elle ouvert le Grand Prix par la lecture d’un texte annonçant que ce serait peut-être la dernière fois que ce concours avait lieu.Une fois l’épreuve terminée et la remise des récompenses achevée, Jean-Marc Nicolas qui vient sur ce concours depuis une quinzaine d’années a tenu à remercier très officiellement les organisateurs et apporter son soutien, soulignant notamment la qualité du sol.

Mais, pour revenir au sport, Versailles une nouvelle fois a rassemblé un plateau plutôt relevé qui cette année a mis en valeur un jeune couple Olivier Robert et Incas de l’Oasis. C’est en effet ce cavalier de 28 ans venu de la région bordelaise, 1ère catégorie depuis quatre ans et installé comme cavalier professionnel depuis deux ans qui s’est octroyé le Grand Prix, mis en scène par Serge Houtmann, en 37’’89 devant Stéphane Delaveau et How Many Nouvolieu (38’’15), Jean-Marc Nicolas et Modesto Equifoam (38’’44), Mathieu Billot et Eagle du Bobois (4 pts, 36’’) puis Anaïs Berthier et Gus du Parc (8pts, 38’’94), les quatre autres participants à ce barrage à quatre points. Non-barragistes, on retrouve derrière, 6e Stéphane Lafouge et Gabelou des Ores (4 pts 3/4, 78’’36), 7e Eugénie Angot et Idylle du Thot (4pts 3/4, 78’’84) puis 8e Sylvain Montigny et Gabyscion HN (8pts, 71’’23). Compétiteur en saut d’obstacles depuis l’âge de 15 ans, Olivier Robert (rien à voir avec Michel Robert) qui a débuté en Grand Prix nationaux avec Gorki du Theillet avec lequel il a été finaliste du criterium en 2003, est désormais associé à Incas de l’Oasis (par Dollar de la Pierre) depuis 2003. “J’ai gagné six Grand Prix nationaux (Lyon, Surgère, Lesparre et Pompadour) et internationaux avec Incas depuis 2004 et j’ai été remarqué par Jean-Maurice Bonneau qui m’a associé au dernier stage de Saumur. L’objectif de la saison étant les Jeux méditerranéens,” explique cet ancien vendeur de cuisine qui pour l’instant se débrouille avec de petits moyens et grâce à la confiance du propriétaire d’Incas de l’Oasis, M. Michelet. Versailles aura été l’occasion aussi de remarquer Anaïs Berthier, une jeune cavalière de 20 ans réaliser un bon concours avec une 5e place sur la première épreuve, une 3e place sur le petit Grand Prix et une 5e place sur le Grand Prix avec des chevaux différents.

Légende Photo : Olivier Robert et Incas de l’Oasis : “Je crois que j’ai rencontré le cheval de ma vie.”Photo : C. Bigeon.