On n'arrête pas Philippe Tomas !
lundi 04 juin 2007

compiegne7-tomas-jeol
Philippe Tomas, avec Jeol Gabirat - Ph. C. Bigeon

Déjà vainqueur à Rambouillet le 25 mai, Philippe Tomas réalise un doublé à Compiègne s'adjugeant comme en 2006 la course avec l'arabe Jeol Kahbirat suite à l'élimination au dernier vetgate de Nicolas Vazquez

Nicolas Vazquez et sa petite bombe Orsane D’angélique (Saqquarah x Djamel) ont fait la course de 160km en tête. 6e après la première boucle en forêt, 1e après la seconde, idem après la3e et ainsi de suite ...Impressionnant !A l’arrivée de la dernière boucle, au galop, ils sont six dans le peloton de tête. Mais Orsane sera éliminée pour boiterie au vetgate final. Implacable.Rude coup pour ce cavalier-propriétaire de 22 ans. L’atout d’Orsane ? Un cœur exceptionnel, son rythme cardiaque tombe en dessous des 64 ‘. Nicolas laisse donc la place à son ami et parrain, le sprinter Philippe Tomas, avec Jeol Gabirat qui l’a rattrapé une poignée de kilomètres avant la fin. Il a gagné la 160km à Rambouillet le dimanche précédent et Compiègne 2006, il se sent chez lui et plaisante : « On a lambiné, on s’est fait rattraper dans la dernière ligne droite ! » Second, le fin stratège, Jacques Begaud : « Compiègne est une course d’attente avec feu d‘artifice final. Comme Koum des Jamets est une vraie moto, c’est de bonne guerre ! »

3e Pascale Dietsch sur Hifrane du Barthas, 4e Maryline Lemoine sur Sherahki. L’équipe de France triomphe.Kristel Van den Abeele et Epson de la Bruskaie ouvrent la série belge...Avec 54 partants de douze nations et un rythme soutenu malgré la forte chaleur, une petite vingtaine est classée ... treize heures plus tard. « L’organisation est excellente, j’adore ce sol sableux qui ressuit vite, on peut gérer sa course comme on veut », conclut P. Dietsch. Mais en forêt on étouffe et les dénivelés sont rudes et nombreux. » Le vainqueur réalise malgré tout une moyenne de 16,80. Les vétérinaires ont donc stoppé des chevaux surtout pour boiterie : avec ce rythme rapide sous le cagnard, les membres fatiguent... Pour le sélectionneur national Jean-Louis Leclerc, le match franco-belge va se poursuivre avec en embuscade, l’Italie et l’Espagne...

Photos : les 3 premiers par Claude Bigeon