Pas d'équipe de France de reining à Jerez
vendredi 09 août 2002

Afin d’être cohérent avec la politique de sélection arrêtée pour les Jeux Equestres Mondiaux, voir le communiqué de la DTN du 6 août, Olivier Lepage et Alain Calbrix ont décidé en accord avec la Présidente Jacqueline Reverdy de ne pas envoyer d’équipe de France de reining à Jerez. En effet la FEI avait repêché la France, suite au désistement de plusieurs nations.

Franck Perret et Alain Calbrix engagés en individuel peuvent faire une prestation honorable. Derrière ces deux cavaliers, tous les couples sont :- soit notoirement insuffisants au niveau des scores- soit pas en situation de compétition au jour d’aujourd’hui.Or, il est inenvisageable de préparer convenablement un couple en un mois pour une pareille échéance, sans risquer de se discréditer sur la scène du Reining International.

Les nations en présence peuvent être partagées en trois groupes :Le groupe de tête avec les USA, le Canada, l’Italie et l’AllemagneUn deuxième groupe, sans espoir de médaille logiquement avec l’Autriche, le Brésil et la Grande BretagneLe troisième groupe avec la Suisse, la France et le Japon. La France a en effet 80 % de chance d’être dans ce groupe de queue. Au mieux , notre place est 6e c’est-à-dire dans la deuxième moitié du classement, et non autorisée à participer à la deuxième manche.

A partir du moment où le risque de se discréditer est très important vis à vis des autres nations et qu’il n’y a aucune chance de participer à la deuxième manche, l’envoi d’une équipe complète à Jerez ne présente aucun intérêt pour la France, comme pour les autres nations qui se sont désistées. (Si ce n’est de faire plaisir à des cavaliers qui malheureusement ne sont pas prêts).En étant réaliste, la véritable échéance pour le Reining Français, sous règlementation FEI, est le championnat d’Europe 2003 qui se déroulera à Reggio Emilia (ITA) du 15 au 18 mai.Si nous commençons à travailler dès maintenant, nous avons toutes les chances d’y figurer honorablement, voire de monter sur le podium.

Cette prise de position fédérale est valable pour toutes les disciplines.