Qu’elle est belle l' « Equivallée » à Cluny !
jeudi 14 mai 2009

equivallee
equivallee

Ce jeudi 14 mai est l’occasion de deux évènements qui coïncident de manière non fortuite à Cluny: l’inauguration d’Equivallée et le début des épreuves du concours de CSO, support du Grand National

Rondement mené, le projet Equivallée avait vu ses travaux débuter en 2008. Aujourd'hui à 18h30 les nouvelles installations seront inaugurées en présence du Président du Conseil général de Saône-et-Loire, Arnaud Montebourg et de Jean-Luc Fonteray, conseiller général du canton de Cluny. Ce pôle constitue constitue à la fois une infrastructure sportive de haut niveau, avec un plateau technique complet et de qualité, mais également un axe de développementéconomique et de dynamisation du territoire autour de la filière équine.Imaginé par l'architecte Claude Penloup qui a notamment réhabilité des équipements équestres à Chantilly et à la Baule, Equivallée dispose d'une carrière tous temps d'une surface de 6800m2, une possibilité supplémentaire pour l’organisation simultanée de plusieurs épreuves ainsi qu’une solution de repli en cas d’impraticabilité du terrain en herbe qui fait la réputation du site de Cluny...La plateforme d’accueil des cavaliers, des chevaux, des camions et vans, créée de l’autre côté de la route départementale 980, est accessible par un franchissement sécurisé.Un manège olymique va prochainement compléter ce dispositif haut de gamme qui intègre également de développement durable.

Les nombreux participants aux épreuves du Grand National de Cluny vont sans nul doute, apprécier ces nouveautés et la qualités des infrastructures. La compétition sera placé sous le signe de la jeunesse, concurrence de La Baule oblige. On retrouvera ainsi Alexandra Paillot, Andrea Herck, Valentin marcotte, Julia Dallamano, Igor Kawiak, Maximilien Lemercier, Pauline Guignery, Nils Candon...Arriveront ils à damner le pion à Bruno Broucqsault ou à Eric Navet ?Réponse dimanche à partir de 15h15 sur une piste dessinée par le Normand Jean-Paul Lepetit.