Régis Vilain fait parler sa vitesse à Pontivy
lundi 10 novembre 2008

pontivy8-vilain-ingres
Régis Vilain et Ingres II © Julien Lavarec

C’est un Grand Prix trompeur qu’avaient imaginé les chefs de piste. Sous ses apparences faciles, il généra finalement juste le bon nombre de sans fautes pour la deuxième manche, neuf.

Pourtant, le début d’épreuve avec le petit 4 pts de Jérôme Gachignard/Ismaïlia de Lormette et le sans faute de Cédric Angot/Krescendo Korubert laissait penser que les cavaliers allaient trouver la solution et que les sans fautes risquaient d’être nombreux. Et pourtant passages après passages, les bons tours s’enchaînaient mais souvent entachés d’une ou deux barres renversées, l’air de rien. « Je trouve que c’est très bien qu’un Grand Prix de fin de saison soit construit dans cet esprit. Les chevaux n’ont pas fait de grosses fautes et non pas gardé de mauvais souvenirs de ce parcours. Ce n’était pas très gros mais beaucoup plus délicat que les épreuves des jours précédents. Neuf sans faute pour neuf places en deuxième manche, c’était parfait. » commentait Régis Vilain.

Parmi, les neufs, la victoire semblait ouverte avec la présence de couples en forme en cette fin de saison : P. Guignery/Vinca Major, F. Angot/Made in Semilly, M. Dilasser/Time Out, A. Bourdon/Kassandre Erger, R. Vilain/Ingres II, C. Angot/Krescendo Corubert, G. Doer/Mister Davier, B. Rocuet/Hastings, C. Le Garrec/My Dove Dora Bécourt. Tous les couples étant sans faute, la seconde manche avait des allures de barrage, avec un chrono qui descendait de manière régulière et inéluctable de bout en bout. Alain Bourdon (4e) puis Marc Dilasser (3e) puis Pauline Guignery (2e) prenaient tous la tête à l’issue de leur passage et tous laissaient l’impression que cette fois était la bonne.

Mais c’était sans compter, sur le cavalier d’Ile de France, Régis Vilain. Associé à Ingres II, il s’élançait en dernier et signait un temps canon, sans en avoir vraiment l’air. « Mon cheval est toujours très rapide et avec lui quand je pars au chronomètre c’est toujours pour essayer de gagner. Là, il a très bien sauté et je suis particulièrement heureux qu’il soit encore en forme à cette période de l’année, c’est un signe que la saison a été bien gérée. Cette victoire récompense aussi la confiance et le travail de gens à mes côtés comme Claire Franzoni, propriétaire du cheval et Olivier mon groom. Les succès en concours sont le fruit d’un vrai travail d’équipe. » confiait ravi Régis après sa victoire.Pour Régis Vilain comme pour beaucoup de cavaliers la prochaine échéance sera à Vannes dès vendredi prochain, puisque la plupart ds chevaux des cavaliers éloignés vont prendre pendant quelques jours leurs quartiers dans des écuries bretonnes.

Résultats GP : 1. Régis Vilain / Ingres II (0 pt en 48’’54)2. Pauline Guignery / Vinca Major V Vlieringen (0 pt en 50’’52)3. Marc Dilasser / Time Out (0 pt en 52’’22)4. Alain Bourdon / Kassandre Erger*Kerto (0 pt en 55’’34)5. Cédric Angot / Krescendo Corubert (0 pt en 57’’67)6. Gilbert Doer / Mister Davier (4 pts en 48’’53)7. Florian Angot / Made in Sémilly ( 4 pts en 53’’49)8. Bruno Rocuet / Hastings (8 pts en 49’’79)9. Christophe Le Garrec / My Dove Dora Bécourt (8 pts)