Réglage avant les Jeux mondiaux
lundi 31 juillet 2006

pompadour6-perring
Hubert Perring

Avec cette troisième édition du concours international, la deuxième en trois étoiles, le CDI de Pompadour a connu une participation satisfaisante. Quatorze nations étaient représentées, particulièrement dans les plus hautes reprises, dont le Canada avec son équipe pour les Jeux Mondiaux.

Air de vacances, bonne chair et cadre magnifique permettent à Pompadour, très bien organisé par Didier Ferrer et son équipe, d’avoir déjà ses fidèles et le bouche à oreille fonctionne. Le jury, qui comportait quatre juges des prochains Jeux Mondiaux, donnait aussi cette année un intérêt supplémentaire à ce rendez-vous. Un intérêt tout particulier pour le responsable du dressage français, Alain Francqueville, qui en avait fait sa date butoir pour définir son équipe des Jeux mondiaux (premier groupe du Grand Prix des Nations entrera en piste le 22 août) en accord avec le Comité de sélection. Mais, chacun sait qu’avec les chevaux, rien n’est jamais tout à fait certain. Ainsi, ni Dominique d’Esmé, ni Constance Ménard n’ont pu participer en Limousin. La première parce que Roi de Cœur GFD a connu des petits problèmes de ferrure, et la seconde parce que Lianca a fait des poussées de fièvre. Aujourd’hui les deux vont mieux et Alain Francqueville est d’ailleurs allé les voir travailler à domicile, mais il préfère attendre une prochaine sortie avant de se prononcer. Ce sera le 6 août à Mézilles (89) où ont lieu les Championnats de France Vétérans du 3 au 6. Une belle affiche pour un concours décrit comme fort agréable par ceux qui y ont participé en 2005. Mais, la sélection connaît aussi un renversement. Julia Chevanne, qui avait bien tourné à Vierzon (19 au 23 juillet), a essuyé à Pompadour une grosse déception en Grand Prix Special après un bon Grand Prix (2ème avec 68,20). « Calimucho a commis de grosses fautes (arrêts intempestifs avant des piaffers) et n’était pas bien au trot », précise A. Francqueville. Bilan, une note sévère (59,60), qui écarte notre meilleure cavalière aux Jeux Olympiques d’Athènes de l’équipe titulaire, alors qu’elle y faisait figure de pilier aux côtés de Falada M et Karen Tebar qui accumulent les très bons résultats et sont en forme. En forme aussi, Odile van Doorn et Parodie vd Wateringhoeve qui sont ce week-end au CDI d’Hickstead (GB).

Seule certitude donc, en cette fin juillet, Falada et Karen seront accompagnées à Aix la Chapelle du couple de la Garde Républicaine, Diabolo St Maurice et Hubert Perring. « Il a fait des reprises très fluides avec de très bonnes choses récoltant des 8 en piaffer et même 9 en pirouette. Le cheval était serein », constate Alain Francqueville. Et au bout la victoire en Grand Prix et Grand Prix Spécial (68,62 et 67,52 de moyenne). La Reprise en musique de ce niveau allait à Patricia Callaghan et Joy. Cette sympathique Néerlandaise, qui concourt souvent en France et déjà vainqueur en 2005 de cette RLM, remporte le French Tour, un challenge organisé sur les CDI de Vierzon et Pompadour. Elle le gagne alors qu’elle n’était que 2ème au classement combiné, mais Julia Chevanne qui la devançait a quitté le terrain avant que la Remise des Prix n’ait lieu, ce qui l’éliminait. Les Néerlandais, qui participaient dans toutes le sreprises des grand et petit tours mais aussi en poneys et en Jeunes chevaux, se sont d’ailleurs partagé toutes les autres victoires avec les Belges, descendus en nombre également.Dans les reprises poney, les meilleurs jeunes Français étaient absents, leurs championnats d’Europe étant trop proches (Saumur du 25 au 30), à l’exception d’Alix Faujour qui a très bien figuré, terminant même 3ème avec 70,08 de l’Individuelle. Les autres jeunes Français ont décroché des résultats très honorables et pris de l’expérience. En Jeunes chevaux, Tornado, 2ème et 4ème en 6 ans avec 75,20 et 67,60, a confirmé qu’il pouvait permettre à la Rhônalpine Caroline Brun d’aspirer à un retour au plus haut niveau. En attendant, elle ira défendre ses chances aux Championnats du Monde des Jeunes chevaux à Verden le premier week-end d’août.

Crédit photo: B. Villair